La cigarette n’a plus sa place à l’université de Yale

Lundi 29 janvier 2018, la directrice de Hopper College, Julia Adams, a envoyé un courriel de la plus haute importance aux membres de la communauté universitaire. Désormais, la cigarette est interdite en cours, aussi bien dans sa version traditionnelle qu’électronique.

yale

La décision vient de l’Initiative Tobacco Free Yale, lancée en novembre 2015 par le président de l’université, Peter Salovey. L’objectif est de créer un environnement plus sain, favorable au bien-être des étudiants, des professeurs et des employés. Surtout, Peter Salovey espère contribuer à l’émergence d’une culture communautaire dans laquelle les fumeurs seraient soutenus dans leurs efforts pour abandonner le tabac. Quel plus bel exemple pour les autres universités ?

Depuis lors, l’Initiative Pour un Monde Sans Tabac a organisé des campagnes de sensibilisation et fait la promotion de programmes de sevrage tabagique. De l’aide aux personnes qui avaient la volonté d’arrêter de fumer a également été offerte. Lisa Kimmel, directrice de l’éducation sur le bien-être et la santé et co-directrice de l’Initiative Pour un Monde Sans Tabac, ne peut qu’être satisfaite de cette décision qui témoigne des efforts fournis par l’université de Yale pour lutter contre le tabagisme. Situé à New Haven dans le Connecticut, le campus apparaît comme étant un lieu idéal pour travailler tout en préservant sa santé. Et à terme, les normes culturelles ont toutes les chances de changer.

 

Une politique pour éradiquer totalement le tabagisme à l’université

yaleJusqu’à présent, la cours de certains collèges, tels que Hopper et Jonathan Edwards College, réservait des zones pour les fumeurs. Dans le cadre des efforts visant à mettre fin au tabagisme dans les cours des collèges de Yale, ces espaces fumeurs seront supprimés. Pour Lynn Fiellin, directrice de l’Initiative de Réduction des Méfaits de l’Alcool et des autres Drogues de Yale, cela relève d’un véritable défi.

Néanmoins, elle maintient que la nouvelle politique anti-tabac est nécessaire pour lutter efficacement contre les méfaits du tabac. Non seulement la cigarette nuit à la santé du fumeur, mais aussi à celle de son entourage. En conséquence, qu’une université de renom comme Yale agisse pour promouvoir la santé devrait permettre une réelle prise de conscience. En effet, le but n’est bien évidemment pas de punir les fumeurs. Il s’agit de changer les mentalités pour aider les fumeurs à se passer définitivement de la cigarette.

À l’heure actuelle, la décision s’applique seulement pendant l’année scolaire, autrement dit jusqu’au 30 juin. Cela signifie que les personnes qui participent à des programmes universitaires en été ne bénéficieront pas de cette nouvelle politique.

Les élèves ont pu exprimer leur opinion à ce sujet. Tandis que certains s’y opposent, d’autres affirment que cela n’a aucun impact sur eux. Beaucoup pensaient d’ailleurs qu’il a toujours été interdit de fumer en cours. Les plus accros au tabac s’inquiètent de la suppression des espaces fumeurs. Pour eux, il est tout à fait légitime de fumer dehors.

Il est cependant regrettable que la vape soit assimilée à la cigarette alors qu’elle permettrait d’aider de nombreux fumeurs à arrêter.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.