USA : l’interdiction du vapotage aromatisé ne produit pas l’effet escompté

 USA : l’interdiction du vapotage aromatisé ne produit pas l’effet escompté

Les États-Unis ont interdit la vente de produits de vapotage aromatisés (sauf arôme tabac) dans le but de protéger les jeunes. Cependant, l’effet de cette mesure n’est pas du tout celui attendu. Plutôt que de les protéger, cela les pousse plus à se mettre à fumer, notamment à San Francisco. Cela génère également une explosion du marché noir sur la côte Est ou l’utilisation d’astuces permettant de contourner la prohibition afin de ne pas retomber dans le tabagisme.

trump

À San Francisco, les produits de la vape aromatisés, en dehors de l’arôme tabac, sont interdits depuis le 1er janvier 2019. Cette interdiction concerne également les cigarettes mentholées et tous les autres produits de tabac aromatisés. Elle avait été acceptée à l’époque par référendum par 80 % des votants avec un taux de participation de 41 %.

Une première analyse de ses effets indique une baisse considérable du vapotage ainsi qu’une hausse de même proportion du tabagisme chez les jeunes de 18 à 24 ans (ils passeraient de 27 à 37 %). 10 % d’entre eux seraient concernés à San Francisco.

 

Un marché noir qui explose sur la côte Est

Sur la côte Est, l’interdiction avait pour prétexte la vague de pneumopathies survenue à l’été 2019 et dont les causes étaient les liquides frelatés au THC vendus au marché noir. Elle ne fait en fait qu’encourager ce dernier puisque les vapoteurs cherchent tous les moyens pour ne pas revenir au tabac.

Dans des états comme le Massachusetts et le New Jersey, de nombreux marchés noirs émergent et la contrebande explose. Les effets de l’interdiction n’ont pas encore été analysés, mis à part avec cette première étude concernant les jeunes. Elle aura pourtant certainement des effets très négatifs en matière de santé publique puisqu’elle pousse les jeunes vers le tabagisme et les vapoteurs vers les produits de contrebande.

Par contre, sur le plan financier, elle semble tout à fait bénéfique. En effet, en augmentant l’achat de cigarettes, elle fait grimper les recettes fiscales. De plus, les traders encouragent à nouveau l’achat d’actions chez les cigarettiers.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Copy link
Powered by Social Snap