Echec du paquet neutre dans la lutte contre le tabagisme

Les paquets neutres sont entrés en vigueur au 1er janvier 2017 en France. Ils devaient, grâce à des images choc et l’absence de logo de marque, être un outil essentiel dans la lutte contre le tabagisme. Il n’en est rien. Pour le seul mois de mars, 4 milliards de cigarettes ont été vendues en France. Ce qui représente une hausse de 4,5% par rapport à 2016.

Le ministère de la Santé précise que le paquet neutre ‘vise à changer l’image du tabac. […] Son impact sur la consommation ne se verra qu’à moyen ou long terme’. Pourtant, les ventes se maintiennent et les clients semblent s’être habitués à ces images, n’utilisant même plus des étuis pour les dissimuler.

Une mise en place décriée

En dépit de cette consommation maintenue, les buralistes ne se réjouissent pas. Les détaillants souffrent de l’absence de différence entre les références. Et en plus, la mise en rayon est complexifiée. Les cigarettiers quant à eux s’opposent toujours au paquet neutre. Sans logo, difficile de se différencier de la concurrence.

Le paquet neutre est ainsi loin de faire l’unanimité… Et ne semble pas être l’outil miracle espéré pour faire reculer le tabagisme en France. Selon Tabac Info Service, un tiers des français de 15 à 85 ans (32 %) fume ne serait-ce que de temps en temps.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.