Un village américain s’attaque à la FDA pour préserver la vape

L’histoire de ce petit village américain n’est pas sans rappeler un certain Astérix… Et son village d’irréductibles gaulois résistant encore et toujours contre les romains…

Aux Etats-Unis, Hartland et ses 9 200 habitants ont décidé de s’attaquer à la puissante FDA américaine (Food & Drugs Administration). La FDA, suite à un décret de l’administration Obama publié en 2016, sera très prochainement en charge du contrôle des produits du monde de la vape.

Plus généralement, ce décret considère la vape exactement comme l’industrie du tabac et la cigarette traditionnelle. Ce changement de réglementation fait trembler l’industrie toute entière. La mise sur le marché d’un nouveau produit pourrait coûter jusqu’à un million de dollars et représenter une quantité de travail colossale. Elle serait également applicable pour tous les produits présents sur le marché depuis 2007. Ce qui représentant ainsi une menace absolue pour les acteurs du secteur.

Hartland, le village américain où est basé Johnson Creek s'attaque à la FDALes autorités du village ont un but simple. Démontrer que la FDA a agi en dehors de son domaine de responsabilité. Leur argument principal repose sur le fait que selon une loi de 1976, avant d’introduire une nouvelle réglementation, la FDA doit consulter les municipalités qui vont être touchées par sa mise en application. Et un important fabricant de e-liquides installé à Hartland, Johnson Creek Enterprises, pourrait subir de plein fouet les effets de la future réglementation. Ceci aurait un effet de ricochet sur la communauté entière. Les documents justificatifs ont été préparés par les représentants locaux lors de trois jours d’audiences publiques. Ils seront très prochainement envoyés à la FDA.

Une mobilisation sans précédents pour défendre la vape

Aux Etats-Unis, la FDA diabolise la vape et signe quasiment l’arrêt de mort de cette industrie. Pourtant, les e-cigarettes auraient aidé plus de 6 millions d’Européens à arrêter de fumer (étude publiée dans la revue Addiction en 2016). Les recherches menées par ‘Public Health England’ considèrent que la e-cigarette est 95% moins dangereuse que les cigarettes traditionnelles. De nombreuses actions sont actuellement en cours aux Etats-Unis pour lutter contre cette directive. Nous avons parlé dans un précédent article des initiatives Cole-Bishop et Hunter. Malheureusement la proposition Cole-Bishop a été rejetée en fin de semaine dernière par le congrès.

Nous suivrons donc de très près le combat des vapoteurs américains dans les semaines à venir.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.