Au Luxembourg, la e-cigarette bientôt considérée comme un produit du tabac

Changement de cap au Luxembourg : le 31 mai, la Chambre des représentants se prononcera sur la nouvelle loi sur l’interdiction de fumer. Avec cette nouvelle législation, il n’y aura plus de distinction entre une e-cigarette et une cigarette normale.

La députée Nancy Arendt, Membre du Parti populaire chrétien-social, se réjouit de ce vote.

« il n’y a pas d’étude précise sur le caractère plus ou moins préjudiciable de l’e-cigarette […]. C’est pourquoi nous avons pris la voie de la prudence. Et nous avons dit que nous mettions tout sur le même plan que la cigarette classique« .

A l’inverse, Marc Baum, député Déi Lénk (parti situé à la gauche de l’échiquier politique), se positionne en opposition au texte. Il explique que son parti s’abstiendra de voter pour la loi.

« nous pensons […] qu’on banalise plutôt la cigarette quand on place la cigarette électronique au même niveau que la cigarette classique« .

D’autres volets de la loi incluent des restrictions de pratique. Il sera interdit de fumer et de vapoter dans les voitures et partout où sont présents des enfants de moins de 12 ans. Ainsi que dans des enceintes sportives où se trouvent des personnes de moins de 16 ans. Quant à la publicité sur les paquets de cigarettes, elle sera beaucoup plus strictement encadrée.

Quel objectif pour cette loi anti-tabac ?

L’objectif de cette loi est de lutter contre la banalisation de la cigarette comme de la e-cigarette. Et en fin de compte, d’essayer de protéger les mineurs de ces pratiques.

Une fois la loi votée, la mise en place sera critique. Elle devra être bien entendu précisée par les autorités afin d’éviter toute incompréhension.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.