Où peut-on vapoter au Québec ?

Depuis 2015, la cigarette électronique est soumise à la même réglementation que la cigarette au Québec.

Les Québécois ne peuvent plus vapoter ou fumer où bon leur semble. Voici un petit résumé des endroits où vous ne pouvez pas fumer ou vapoter :

  • Il est interdit de fumer ou de vapoter à neuf mètres de la porte, de la fenêtre ou des prises d’air d’un endroit public. Cette règle insolite des 9 mètres impose ainsi une interdiction de la cigarette à moins de 9 mètres de la porte d’une clinique, de la fenêtre d’une école primaire ou de la prise d’air d’un bar.
  • Il est interdit de fumer ou de vapoter en terrasses des bars et restaurants.
  • Même si la loi n’interdit pas de fumer dans les parcs, il est interdit de fumer ou d.e vapoter sur une aire de jeux, un terrain de sports. Certaines municipalités peuvent cependant prendre la décision d’interdire complètement la cigarette traditionnelle ou électronique mais devront l’indiquer par une signalisation claire.
  • La loi n’empêche pas de fumer ou de vapoter chez soi. Mais si vous êtes locataire, votre propriétaire peut l’interdire en le mentionnant dans le bail. Certains règlements de copropriété peuvent également introduire certaines restrictions. Il est par contre interdit de fumer ou vapoter dans les aires communes de votre logement.
  • Les fumoirs sont illégaux sauf dans certains établissements de soins de santé où séjournent des résidents de longue durée. Ces résidents en auront l’accès exclusif. Tout autre fumoir est interdit.

Tout contrevenant s’exposera à une amende importante : de 250 à 750 dollars.

Restriction arômes et saveurs

En ce qui concerne les saveurs de e-liquides, ils ne sont pas restreints. Pour tous les produits du tabac à l’exception de la cigarette électronique comme la cigarette traditionnelle, la chicha ou la pipe, les saveurs autres que tabac sont interdites

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.