Vers une régulation du marché des e-cigs en Inde ?

Alors que l’Inde compte plus de 90 millions de fumeurs, le marché de la e-cigarette se développe à grand pas. Mais sans aucune réglementation au niveau national… Le marché des e-cigarettes en Inde s’est ainsi développé sans contraintes depuis maintenant une dizaines d’années. A l’inverse des cigarettes tabac, dont la vente est interdite dans beaucoup de villes indiennes et où les messages de prévention sont obligatoires, les ventes se font de manière libre.

Enfants et adolescents peuvent acheter sans problèmes des produits de la vape. Sur internet en particulier, où se font 30 à 50% des ventes de e-cigarettes et e-liquides. Et le marché devrait continuer à augmenter. Selon des prévisions de Infoholic Research, le marché de la e-cigarette pourrait croître de 54.1% d’ici à 2022 et atteindre $1,400 millions.

Réglementation e-cigarettes en IndeEn 2014 pourtant, le ministre de la Santé de l’époque, C K Mishra avait animé une table ronde sur les e-cigarettes dans le cadre du programme national de prévention du Tabac. Pour les participants, il était évident qu’il fallait mettre en place « des moyens importants pour enrayer les importations illégales de e-cigarettes ». Et depuis, rien ne s’est véritablement produit. Le marché a donc continué son développement sans contraintes. Et ce, en particulier auprès des jeunes avec des e-liquides aromatisés à la menthe ou au bonbon.

Pour palier ce manque de réglementation au niveau national, certains états ont décidé de prendre le problème à bras le corps. Dans l’état du Punjab par exemple, les e-cigarettes sont illégales depuis 2013. C’est l’office de contrôle des drogues local qui a pris cette décision. Cette interdiction s’appuie sur le fait que la nicotine est aujourd’hui considérée comme une drogue en Inde. De ce fait, tout produit en contenant doit être approuvé par les autorités avant d’être lancé sur le marché. En avril 2016, un revendeur de cigarettes électroniques a été condamné à 3 ans de prison. C’était la première fois en Inde qu’une telle condamnation se produisait.

Un projet de réglementation au niveau national

Il semblerait que le gouvernement se penche de nouveau sur le problème. Le mois dernier, le Ministère de la santé a formé un groupe de travail pour évaluer l’impact des e-cigarettes sur la population indienne. Sujet également abordé : le besoin (ou pas) de l’interdire / de réguler le marché. L’exemple de l’Europe, où les ventes aux mineurs sont interdites et l’exemple des Etats-Unis, où bientôt la FDA régulera les autorisations de mise sur le marché représentent deux exemples forts dont l’Inde veut se rapprocher.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.