Une étude de 12 mois sur le comportement de 4000 vapoteurs

Il y a plusieurs types d’études dans la recherche. En ce qui concerne la vape, nous sommes habitués à des mesures : « des chercheurs ont décelé tel ingrédient », etc. Mais il y a un autre type d’études, appelées études longitudinales. Celles-ci ont la particularité d’impliquer un suivi dans le temps d’une population test.

Les résultats publiés il y a quelques jours par le professeur Jean-François Etter (Institut de santé globale, Faculté de médecine, Université de Genève) proviennent d’une étude longitudinale de ce type, et elles sont très rares dans le domaine de la vape. Elle est de plus très complète. Le professeur Etter a ainsi suivi 3 868 vapoteurs réguliers pendant un an.

L’objectif était d’étudier les changements de comportement des vapoteurs dans le temps (diminution de nicotine, tabac, etc.).

Les résultats de l’étude longitudinale

  •  77% sont d’anciens fumeurs
  • sur la période de test, le plaisir est graduellement devenu la raison de vaper qui a été citée le plus fréquemment (93%)
  • sur la période de test, avoir un substitut à la cigarette est la raison de vaper qui est revenue de moins en moins, de 87% au début à 56% à la fin
  • chez les vapoteurs exclusifs (qui ne fument pas), la concentration en nicotine diminue dans le temps, en moyenne de 12 à 9mg sur la période de test d’un an
  • le nombre de « puffs » par jour reste stable dans le temps, 200 en moyenne
  • les anciens fumeurs devenus vapoteurs qui ont arrêté de vaper ont tendance à se remettre à fumer

Bien que les résultats semblent logiques pour un vapoteur régulier (ah… le plaisir), le professeur Etter signale cependant que les raisons de vaper continuer d’évoluer dans le temps. Une autre étude avec des échantillons représentatifs de catégories de vapoteurs doit être mise en œuvre.

Et vous, vous reconnaissez-vous dans ces résultats ? Partagez vos raisons de vaper avec nous en commentaire !

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.