Un ralentissement du marché de la vape en France ?

Une récente enquête de Santé Publique France a été publiée et présenterait un essoufflement de la vape en France. En effet, 3,3% des 15-75 ans déclaraient avoir adopté la vape en 2016 alors qu’ils étaient 5,9% en 2014. L’étude cependant n’inclut pas dans ses résultats les vapoteurs qui continuent d’une année sur l’autre. Si par exemple j’ai adopté la vape l’année dernière et continue aujourd’hui, le fait que je vape toujours est invisible dans ces statistiques.

Concernant l’expérimentation, 24,5% des 15-75 ans déclarent avoir déjà essayé la cigarette électronique. La conclusion de l’étude est que « l’expérimentation n’augmente pas, le produit n’attire pas de nouveaux consommateurs. La prévalence d’usage quotidien parmi les 15-24 ans diminue. Ce qui peut être interprété comme un phénomène de mode qui a tendance à s’estomper chez les plus jeunes ».

Cette étude comporte également un volet social et, alors que le nombre de fumeurs stagne, il y aurait une corrélation entre les revenus et le tabagisme. Plus une personne a de faibles revenus, plus elle est susceptible de fumer et aurait des difficultés à arrêter.

Enfin, la proportion de fumeurs qui déclarent vouloir arrêter de fumer est de 60%. Et 85% de ceux-ci disent connaître les dangers du tabac, qui tue 73 000 personnes par an en France.

Efficacité de la cigarette électronique dans le sevrage tabagique

Une seconde étude sur la vape en France menée auprès de 2 599 personnes a montré quant à elle que 65% des ex-fumeurs le sont devenus grâce à la cigarette électronique, ce qui montre l’efficacité de la vape pour arrêter de fumer. Parmi les participants, 88% ont également déclaré que la cigarette électronique était tout simplement le meilleur moyen pour s’affranchir du tabac qu’ils aient essayé. Cependant, 53% confessent avoir déjà fumé une cigarette depuis leur passage à la vape.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.