Dégustation d’un e-liquide

1.    Les conditions

Si vous avez décidé de déguster un nouveau produit, autant le faire dans de bonnes conditions ! Oubliez la dégustation de e-liquide si vous êtes enrhumé, si vous venez de boire un café fort ou de manger des aliments forts en goût. Pour pleinement apprécier les saveurs, prévoyez votre séance de dégustation juste avant un repas pour que vos sens ne soient pas pollués.

Assurez-vous aussi que le e-liquide a été stocké dans de bonnes conditions et vérifiez la date limite d’utilisation. Même si cette date est indicative, mieux vaut partir sur de bonnes bases avec un e-liquide récent.

Avant de débuter, ôtez-vous toute idée préconçue de la tête. Cela pourrait influencer sur votre ressenti. Soyez attentif à l’évolution des arômes et n’hésitez pas à vous rincer la bouche entre les différents produits pour ne pas saturer les papilles. L’eau aura le même rôle que le gingembre mariné avec les sushis ou les sorbets entre les plats. En effet, le gingembre est utilisé pour annuler les arômes respectifs des différents poissons lorsqu’on déguste un assortiment de sushis ou de makis. C’est exactement ce que nous faisions traditionnellement avec les sorbets en France : entre chaque plat, la glace vient rincer le palais pour laisser la place à de nouvelles saveurs.

 

2.    L’odorat

a.     Le premier nez

Vous avez votre flacon de e-liquide en main et êtes prêt à démarrer la dégustation. Commencez par ouvrir votre flacon et inspirer dès l’ouverture les premiers arômes. Cela va vous donner la ou les famille(s) olfactive(s). Pour faire simple, c’est la catégorie générale dans laquelle on peut classer le e-liquide. Il y a 7 familles différentes :

  • Floral
  • Fruité
  • Epicé
  • Boisé
  • Agrumes
  • Aromatique
  • Balsamique
  • Vert

Pour savoir ce que recoupent ces catégories, continuez la lecture !

Dégustation d'un e-liquide

b.     Le deuxième nez

Pour le deuxième nez, vous pouvez soit inspirer de nouveau directement du flacon soit utiliser une petite bandelette de papier comme pour les parfums. Agitez-la quelques instants puis inspirez. Vous allez pouvoir affiner le premier nez en identifiant les notes dominantes.

Dégustation d'un e-liquide : familles olfactives et notes dominantes

c.     La vapeur

Enfin, on peut aussi inspirer la vapeur pour identifier d’éventuels parfums.

 

3.    Le goût

 

Une fois que l’on a exploré le e-liquide grâce à son odorat, on va pouvoir passer au goût. Pour cela, n’hésitez pas à laisser la vapeur en bouche un petit moment, souffler un peu par la bouche puis par le nez. La muqueuse olfactive à l’origine de la perception qui se trouve dans le nez va vous permettre de mieux identifier les parfums.

a.     Notes de tête, de cœur, de fond

Lorsqu’on déguste un e-liquide, on va chercher à identifier trois types de notes :

  • Premièrement, les notes de tête: ce sont les premiers arômes que l’on va percevoir, généralement ce sont des arômes d’agrumes qui sont fugaces
  • Puis, les notes de cœur: ce que l’on va ressentir dans un deuxième temps, ces arômes tiennent un peu plus
  • Enfin, les notes de fond: les arômes les plus persistants et profonds sont ceux que l’on ressent en dernier lors de la dégustation

Dégustation d'un e-liquide : notes de tête, cœur et fond

b.     La longueur en bouche

En dégustant un e-liquide et en s’appuyant sur les notes définies précédemment, on va observer l’évolution du e-liquide et notamment la longueur en bouche. Certains e-liquides sont plutôt courts et restent sur la note de tête, d’autres vont être plus complexes et vont se développer pour une grande profondeur des arômes.

c.     Les sensations

En parallèle des notes dominantes, on va ressentir grâce aux capteurs de la langue des sensations :

  • Acide
  • Amer
  • Sucré
  • Salé
  • Gras
  • Frais

d.     Le hit

Pour les bases nicotinées, on va aussi pouvoir caractériser le hit qui est la sensation de grattement de gorge rappelant aux fumeurs et ex-fumeurs les sensations liées au tabac et à la cigarette traditionnelle. En effet, cette sensation peut être plus ou moins marquée allant même jusqu’à provoquer des quintes de toux. On pourra par exemple évaluer le hit de 1 à 5, 5 étant la sensation la plus marquée.

 

4.    La vueDégustation d'un e-liquide : utiliser la vue

On va pouvoir observer la vapeur créée en évaluant la taille et l’épaisseur du nuage. On pourra ensuite confirmer cette observation par une lecture de la composition et du taux PG/VG.

5.    Le ressenti

Le ressenti se base sur l’ensemble des sens : le goût, l’odorat et parfois même la vue. Même en utilisant un vocabulaire commun et en identifiant des arômes similaires, la dégustation se base en effet sur le ressenti. Certains parfums peuvent être l’écho de souvenirs d’enfance olfactifs ou gustatifs. En ce sens, chaque personne pourra avoir un ressenti différent du e-liquide.

Par ailleurs, les goûts sont différents : certains seront davantage à la recherche de parfums sucrés et doux, d’autres chercheront de l’acidité, certains voudront ressentir la sensation de hit, bref, nous sommes tous différents !

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.