Non-respect des règles de propriété intellectuelle dans la vape

L’industrie de la vape est depuis quelque temps le théâtre de retentissantes procédures judiciaires relatives à la violation de la propriété intellectuelle. Des marques comme Coca Cola, Chupa Chups, Lutti et Ferrero se sont par le passé lancées dans la bataille juridique pour empêcher l’utilisation de leur nom par des professionnels de la vape peu scrupuleux… Certains fabricants de e-cigarettes ou de e-liquides n’hésitent ainsi pas à reprendre des noms ou des designs de marques connues sans se soucier des règles de propriété intellectuelle.

Pour ces fabricants, l’utilisation de noms connus permet d’accroître l’attractivité de leurs produits et de développer leurs ventes. 

Procès Wrigley

Non-respect des règles de propriété intellectuelle dans la vape : WrigleyDu côté des liquides, c’est l’entreprise Wrigley, propriétaire des marques de confiserie Doublemint et Juicy Fruit, qui a intenté un procès à un fabricant de e-liquides, Robert Wilson et ses deux sociétés Chi-Town Vapers et Chi-Town Labs. Robert Wilson n’en est pas à son coup d’essai : il a utilisé par le passé le nom d’autres marques célèbres, comme Nutella, Red Bull, Kahlua ou encore Skittles pour promouvoir ses produits. Lorsque Wrigley a contacté une première fois l’entreprise pour l’utilisation frauduleuse de la marque Skittles en 2014, Wilson a retiré les produits de la vente pendant quelques mois. Mais dès 2015, les produits incriminés réapparaissaient dans le catalogue de vente en ligne avec de légères altérations de packaging et de branding.

Pour Wrigley, il ne fait aucun doute que Wilson est mal intentionné, d’où leur décision de le poursuivre en justice. Il s’agit également pour l’entreprise de confiseries de mettre en lumière sa préoccupation grandissante vis-à-vis de ces liquides aromatisés aux fruits, aux bonbons ou au chocolat qui « visent de manière malveillante des enfants âgés de moins de 18 ans ».

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.