BAT s’offre Reynolds et devient leader aux Etats-Unis

La rumeur enflait ces dernières semaines sur le rachat du cigarettier Reynolds American par l’entreprise British American Tobacco (BAT). L’affaire est désormais conclue, ou presque suite au feu vert donné par les actionnaires des deux géants du tabac !

Si BAT était déjà propriétaire de 42,2% du capital de Reynolds, le cigarettier britannique s’offre ainsi les 57,8% restants, pour un montant de 49,4 milliards de dollars. Cette opération comporte une partie numéraire, à hauteur de 24,4 milliards de dollars et 25 milliards d’actions : les propriétaires de Reynolds recevront donc 29,44 dollars et 0,5260 action BAT.

BAT achète ReynoldsDans le monde du tabac, ce rachat est le plus important après celui de Lorillard par Reynolds, en 2016, pour 27 milliards de dollars. Par cette opération, BAT, avec les marques Lucky Strike, Kent ou encore Rothmans, deviendrait le leader américain et le 3ème cigarettier mondial après China National Tobacco Corporation et Philip Morris International, distributeur de L&M, Chesterfield et Malboro hors des Etats-Unis.

Ce projet de fusion entre BAT et Reynolds, récemment validé, ne date toutefois pas d’hier. En effet, dès le 20 octobre 2016, la clôture de l’action Reynolds était effective. Ce qui permettait à BAT de proposer une offre amicale d’achat dès le lendemain.

Le plan de rachat avait été annoncé dès janvier, notamment la possibilité d’une double opération, numéraire et via l’échange d’actions. Il aura fallu attendre quelques semaines, notamment le 8 mars 2017, date limite fixée aux autorités américaines de la concurrence pour s’opposer à cette acquisition, ainsi que l’aval des autorités japonaises, pour valider les conditions de rachat. D’après un communiqué de BAT, l’opération devrait finalement avoir lieu autour du 25 juillet.

BAT confirme sa position sur le marché de la vape

Cette fusion permet à BAT de confirmer son statut de géant mondial du tabac. Mais elle lui permet également de renforcer sa position d’acteur principal du marché de la vape. L’entreprise britannique commercialise déjà la cigarette électronique Vype au Royaume-Uni et en France. Elle va acquérir les droits de vente de Vuse, première vapoteuse mondiale jusqu’alors détenue par Reynolds American.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.