Fabrication d’un e-liquide

1.    La composition

L’aromaticien va travailler à partir des matières premières pour élaborer la composition d’un nouveau e-liquide. Il s’appuie à la fois sur les demandes du marché et sur son imagination pour concevoir des arômes innovants. Il évalue les qualités gustatives et olfactives des produits avant de figer la composition du produit.

a.     La base

Base du e-liquide : glycérine végétale et propylène glycolLa base représente 80 à 90% du e-liquide. Elle est composée de deux éléments, la glycérine végétale et le propylène glycol dont la proportion peut varier. Ces deux composés alimentaires ont la particularité de se transformer en vapeur à faible température.

Glycérine végétale

La glycérine végétale (VG) est un liquide épais qui va rendre le mélange visqueux. Plus la part de glycérine végétale est importante, plus on va générer un important nuage de vapeur. La VG va apporter de la douceur et une certaine rondeur. Avec des e-liquides à forte teneur en VG et donc plus visqueux, le matériel aura tendance à s’encrasser plus rapidement.

Propylène glycol

Le propylène glycol (PG) va intensifier le goût des arômes et va accentuer la sensation de ‘hit[1] particulièrement recherchée par les anciens fumeurs. La vapeur générée par le PG est fine et légère.

b.     Les arômes

Arômes du e-liquideLes arômes alimentaires représentent en général 3 à 15% de la composition. Ce sont eux qui vont apporter la saveur du e-liquide. Les arômes peuvent être synthétiques ou naturels ou éventuellement une combinaison des deux.

c.     La nicotine

La nicotine peut être présente dans les e-liquidesLa nicotine est obtenue par extraction des feuilles de tabac. On obtient alors une forme liquide. C’est un alcaloïde qui, à faible dose, a un effet stimulant mais qui est rapidement éliminé par l’organisme. L’utilisation de la nicotine dans les e-liquides est très strictement encadrée.

Le ‘hit’ tel que décrit précédemment, est proportionnel à la quantité de nicotine présente. Ainsi, un plus fort taux de nicotine offrira un meilleur hit.

La concentration de nicotine dans un e-liquide est généralement comprise entre 0 et 20 mg/ml.

d.     L’alcool

L’alcool éthylique peut être utilisé pour homogénéiser et fluidifier le mélanger. Il va également intensifier l’action du propylène glycol et donc améliorer les saveurs du produit.

e.     L’eau

On utilise également de l’eau déminéralisée pour fluidifier le mélange. Généralement la combinaison eau + alcool ne dépasse pas les 5%.

f.      Autres composants

On trouve parfois dans les e-liquides d’autres composants, comme le diacétyle, l’acétyle propionyle, l’acétoïne, le formaldéhyde, l’acétaldéhyde, l’acroléine… Ce sont des composants que nous ne recommandons pas.

 

2.    La production

a.     Approvisionnement

Les fabricants de e-liquides sont garants de la qualité des produits qu’ils fabriquent. Pour cela, ils attachent une grande importance à la provenance des composants et veilleront à établir des relations de confiance avec des fournisseurs de qualité.

b.     Pesée

Fabrication d'un e-liquide : Pesée des ingrédients Pesée de précision des ingrédients pour la fabrication du e-liquideLes différents ingrédients sont pesés selon la composition définie pour chaque produit. Dans les lieux de production les plus contrôlés, l’air est filtré pour ne pas engendrer de contamination des produits et l’état sanitaire est ainsi irréprochable. Le personnel doit être équipé de masques, blouses, charlottes et sur-chaussures, là aussi pour éviter de contaminer les produits.

c.     Mélange

Mélange des ingrédients pour la fabrication du e-liquideLes ingrédients sont ensuite mélangés.

Cette étape peut être mécanisée à l’aide d’un agitateur ou être réalisée à la main par des opérateurs.

d.     Remplissage

Remplissage des flacons de e-liquideRemplissage automatique des flacons de e-liquideLe e-liquide obtenu après mélange des matières premières est versé dans des flacons individuels en verre ou en PET. Là aussi, l’étape peut être mécanisée pour une plus grande précision dans le remplissage. Cela permet aussi de manipuler plus facilement des liquides à forte teneur en VG qui sont visqueux.

e.     Fermeture des flacons

Fermeture des bouchons des flacons de e-liquideLes flacons sont ensuite fermés hermétiquement avec un bouchon et un scellé inviolable.

 

 

f.      Etiquetage

Étiquetage des flacons de e-liquideDurant cette dernière étape, les flacons sont étiquetés. Généralement apposés sur l’étiquette : la marque, le nom du produit et les éventuels avertissements sanitaires selon les normes en vigueur. Nous y trouvons également les informations de traçabilité.

g.     Conditionnement

Une fois les flacons étiquetés, ils sont ensuite vérifiés individuellement pour s’assurer de la conformité du produit (étiquetage, bouchage, etc.).

Puis, ils sont conditionnés dans des boîtes, généralement en cartons.

 

3.    Les contrôles

Les entreprises qui se positionnent sur le segment des e-liquides premium garantissent à leurs clients une qualité irréprochable des produits grâce à un respect des règles d’hygiène, de sécurité, d’environnement en vigueur. Différents tests peuvent être menés pour atteindre ce but.

a.     Contrôle visuel du conditionnement

Contrôle visuel de l'étiquetage du e-liquideCe premier contrôle survient à la fin de la chaîne de production : il permet de vérifier que l’étiquetage est apposé de manière correcte et lisible. Il permet également de contrôler que le bouchage des flacons est réalisé de manière parfaitement hermétique grâce au scellé inviolable.

Ce test visuel permet d’identifier et de corriger d’éventuels réglages défaillants de l’équipement de production (étiquetage trop bas ou trop haut, étiquetage double, triangle de sécurité pour mal-voyants manquant, etc.).

b.     Analyse de la composition

L’analyse de la composition permet de vérifier le bon respect de la composition standard ainsi que la qualité des matières premières.

Par ailleurs, cela permet également de confirmer la non-présence de métaux lourds (fer, aluminium, arsenic, mercure, plomb, cadmium), d’aldéhydes (formaldéhyde, acétaldéhyde, acroléine), de diacétyle, …

c.     Test qualités organoleptiques

Test des qualités organoleptiques du e-liquideIl s’agit d’une vérification par une analyse sensorielle de la saveur des produits. On va s’appuyer, entre autres, sur une analyse visuelle, olfactive et gustative poussée du e-liquide.

Lorsque l’on goûte un e-liquide, il faut savoir ne pas s’accrocher à une idée fixe lors de la première bouffée pour éviter de passer à côté de certaines subtilités très intéressantes. De plus, il faut être attentif à l’évolution de l’arôme en bouche du début jusqu’à la fin. La vapeur doit être de préférence expulsée par le nez afin de maximiser le dépôt des molécules composant l’arôme sur notre muqueuse olfactive.

Test des qualités du e-liquideIl est important de savoir qu’en parfumerie ou en aromatique alimentaire, un vocabulaire commun pour décrire nos perceptions olfactives et gustatives est indispensable. Par exemple, l’association d’une saveur à un moment personnel n’est pas adaptée et est plutôt laissée à l’imaginaire de la personne qui déguste, au profit d’un vocabulaire uniformisé (ex : phénolique, fruité pomme, vert, savonneux, métallique, vanillé, poudré, balsamique…).

d.     Analyses microbiologiques

Ces analyses ont pour but de vérifier la pureté du produit et sa non-contamination par des bactéries, moisissures, salmonelles, staphylocoques ou autres levures.

e.     Test teneur en nicotine

Les bases nicotinées sont régulièrement analysées afin de confirmer la teneur en nicotine du produit.

 

4.    Le conditionnement

a.     Différents conditionnements et leurs caractéristiques

Un e-liquide est conditionné dans un flacon étiqueté. Le flacon est généralement pourvu de fermetures de sécurité pour les enfants, et scellé hermétiquement.

Le e-liquide peut aussi être accompagné d’un emballage cartonné et d’un dépliant informatif. Vous trouverez sur les conditionnements le nom du produit, du fabricant et la composition du produit (notamment la teneur en nicotine et la répartition PG/VG).

b.     Avertissements sanitaires et de danger

Des avertissements permettent d’identifier les populations à risque pour les e-liquides : enfants, femmes enceintes, triangle tactile d’avertissement pour non-voyants …

Vous trouverez aussi certains pictogrammes sur les flacons nicotinés. Même si la nicotine est diluée, le principe de précaution est ici appliqué avec un pictogramme de danger. En effet, à haute concentration, la nicotine peut être mortelle.

c.     Traçabilité

L’apposition d’un numéro de lot sur les flacons permet de retracer l’origine des matières premières, mais aussi le jour et éventuellement les opérateurs en charge de la fabrication.

 

5.    Le stockage

Les e-liquides doivent être stockés dans un lieu sec, aéré et hors de portée des enfants. Nous recommandons également d’éviter la chaleur et la lumière, même si les flacons sont opaques. Lorsque beaucoup de références sont en stock, il est toujours préférable d’ordonner les produits par références pour rendre la manutention facile.

Si vous souhaitez conserver vos e-liquides au réfrigérateur, pensez à les sortir quelques heures avant utilisation car le liquide devient visqueux sous l’effet du froid !

[1] Le ‘hit’ est une sensation éphémère de picotement dans la gorge, généralement provoquée par une bouffée de cigarette classique mais qui peut être reproduite par la cigarette électronique.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.