Qu’est-ce qu’un mod mécanique ?

Si vous vapez depuis moins de 2 ans, vous ne savez pas nécessairement ce qu’est un mod mécanique. Peut-être même que leur intérêt vous échappe totalement. Un mod mécanique, c’est – la plupart du temps – un tube en métal qui sert à loger une batterie afin de vaper en direct, c’est-à-dire directement sur un circuit « batterie > atomiseur > batterie ». Il n’y a donc aucun réglage et aucune information disponible.Mods mécaniques

Un mod mécanique a de nombreux inconvénients : tout d’abord, comme il n’y a pas d’électronique, il n’y a rien pour compenser la chute de tension de la batterie qui se produit lorsqu’elle se vide (en utilisation). Ainsi, chaque bouffée de vapeur est légèrement moins importante que la précédente.

Vous ne savez pas non plus lorsque votre batterie est vide, même si il est assez facile de s’en rendre compte alors que la vapeur diminue fortement, et il est dangereux pour la durée de vie d’une batterie de descendre sous les 3,7V.

La conductivité est également à prendre en compte : sans compensation, la résistance du mod lui-même fait perdre de la puissance. D’où la présence de matériaux très conducteurs comme le cuivre ou même du plaqué argent (le meilleur) ou or. Ça peut donc coûter très cher.

Avantages et inconvenients du mod mécaniqueEnfin, s’il y a un court-circuit, il n’y a bien sûr aucune protection. Il faut donc être prudent et respecter quelques règles de base. Par exemple toujours dévisser le plot négatif du mod avant de dévisser son atomiseur. C’est particulièrement valable sur les mods mécaniques hybrides. L’atomiseur y est en contact direct avec le plot positif de la batterie. Également toujours vérifier sur un ohmmètre ou un box électro la valeur de la résistance de votre atomiseur et l’absence de court-circuit avant de l’utiliser sur un mod mécanique.

Mais alors, quel peut bien être l’intérêt d’un mod mécanique ?

Revenons quelques années en arrière. Nous avions le choix entre 3 familles de produits :

  • les batteries prêtes à vaper qui délivraient quelques watts (une dizaine)
  • les mods mécaniques
  • les premières box et mods électros, qui plafonnaient autour des 30-40 watts

Ainsi, si vous souhaitiez vaper à de fortes puissances, il n’y avait que le mod mécanique qui était en mesure de vous satisfaire. Celui-ci permettait en réalisant une résistance adéquate d’exploiter au maximum la batterie, qui pouvait envoyer 35A, soit une puissance maximale possible de 140w (4,2 volts, tension d’une batterie chargée, fois 35 ampères). Bien entendu ça ne durait pas, mais c’était déjà ça.

La course à la conductivité a permis l’émergence de mods ultra-compétitifs dans leur domaine, mais l’arrivée des box de forte puissance a complètement déstabilisé le marché, bien qu’il reste encore des artisans qui font des merveilles.

Si la puissance n’est plus l’apanage des mods mécaniques, il leur reste cependant une chose. La pureté de leur design et de leur conception.

Jeremie

Jeremie est journaliste vape depuis 4 ans dans la presse papier et sur Internet. Toujours à l’affût des tendances, il a déjà testé des centaines de matériels.