La 1e cigarette chez les jeunes

La transition entre l’enfance et l’adolescence est une période d’émancipation et de nouvelles expériences, dont la cigarette fait partie. Le journal La Croix se focalise sur les raisons de l’expérimentation de la cigarette chez les jeunes et prodigue quelques conseils pour parents désemparés…

Selon un rapport de l’OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies), un quart des jeunes fumeraient leur première cigarette à l’âge de 13 ans. Plus d’un adolescent sur deux (51,8 %) aurait déjà testé la cigarette à l’âge de 15 ans. Or, plus la consommation est précoce, plus le risque de dépendance au tabac est élevé.

Comment réagir à la première cigarette chez les jeunes ?

Les parents sont souvent désarmés face à l’essai du tabac chez leur enfant. Et ce d’autant plus lorsqu’ils sont eux-mêmes fumeurs et qu’ils doivent en expliquer les méfaits. La pédagogie doit alors primer. Il s’agit de contrer l’image positive construite par l’enfant autour de la cigarette, associée généralement à une prise d’autonomie et à un interdit à braver. Le but est de le mettre face à la réalité du danger lié au tabac.

Il est difficile aux parents fumeurs de conseiller à leur enfant de ne pas prendre exemple sur eux.

L’objectif est d’informer tant sur les risques de dépendance à ce produit, que sur les dangers pour la santé, en s’appuyant sur les campagnes de prévention existantes.

Le paquet neutre est inefficace pour lutter contre le tabagisme des jeunesPour autant, Jean-Pierre Couteron, psychologue et président de Action Addiction reste réaliste sur l’absence d’effet à long terme des campagnes préventives comme de la mise en place du paquet neutre et des images choc. Dans le meilleur des cas, les adolescents n’y prêtent pas attention. Ils ne se projettent pas suffisamment pour « craindre » les conséquences. Dans le pire des cas, le côté transgressif du tabac les attire.

Ceux-ci pourraient être plus sensibles aux effets esthétiques du tabac. La mauvaise haleine, l’odeur sur les vêtements ou le jaunissement des dents agissent en véritables repoussoirs. L’objectif n’est finalement pas d’empêcher l’essai du tabac. L’objectif est de retarder l’âge de la première cigarette, afin d’éviter que l’adolescent ne construise sa personnalité avec cette dépendance.

Enfin, interrogé sur la cigarette électronique, Jean-Pierre Couteron a indiqué qu’elle n’avait pas nécessairement sa place dans le débat du tabagisme chez les jeunes. Pour lui, « La cigarette électronique n’est pas une « porte d’entrée » vers la cigarette classique. Cela reste une démarche pour s’éloigner du tabagisme, qui concerne donc assez peu les plus jeunes ».

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.