Réduire la nicotine dans les cigarettes peut-il faire baisser le tabagisme ?

Annoncée par la FDA le 28 juillet dernier, la réduction du taux de nicotine dans la fabrication des cigarettes commercialisées aux Etats-Unis pourrait voir le jour très prochainement. Cette décision, comme expliqué par le directeur de l’agence Scott Gottlieb, a pour but de rendre les cigarettes moins addictives pour les jeunes. Et donc de diminuer le nombre de morts liés chaque année au tabac. Pour autant, il est difficile d’estimer les conséquences d’un tel changement. En effet, celui-ci n’ayant à ce jour fait l’objet d’aucun test à grande échelle.

Réduire la nicotine dans les cigarettes aux USA : une fausse-bonne idée ?

Réduire la nicotine dans les cigarettes aux USA : une fausse-bonne idée ?

Il apparaît encore difficile d’envisager l’impact potentiel de cette décision sur le taux de tabagisme aux Etats-Unis. Mais quelques éléments de réflexion peuvent déjà être mis en exergue. Tout d’abord, des cigarettes contenant moins de nicotine n’auront que peu d’impact en terme de santé publique. Les menaces cancérigènes des cigarettes sont causées par les centaines d’autres composés nocifs qu’elles contiennent. La nicotine n’est en effet responsable quant à elle « que » de l’addiction des fumeurs. Des doses réduites pourraient en revanche rendre les nouveaux fumeurs moins dépendants de la nicotine, ce qui leur permettrait de se sevrer plus facilement par la suite.

Par ailleurs, selon le journal Forbes, penser qu’une diminution du taux de nicotine va réduire le tabagisme sur le sol américain n’est que pure spéculation, en l’absence d’études fiables allant en ce sens. Un récent rapport des chercheurs du CTP (Center for Tobacco Products) a ainsi pointé du doigt la méconnaissance des Américains quant à la composition précise des cigarettes. Ceux-ci pourraient notamment croire que des cigarettes réduites en nicotine sont moins dangereuses pour la santé. Alors qu’il n’en est bien sûr rien. Ils pourraient se tourner vers ces nouveaux produits plutôt que vers des substituts réels comme la cigarette électronique. Or, une cigarette à faible teneur en nicotine est tout aussi cancérigène qu’une cigarette classique. Raison pour laquelle les campagnes de prévention sont plus que jamais nécessaires pour informer le grand public.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.