La e-cigarette n’a pas d’impact sur la santé des adolescents

Une étude* réfutant la thèse de la dangerosité des e-cigarettes pour les jeunes a récemment été publiée. Leur recherche discrédite ainsi le rapport de l’ancien Directeur Général de la Santé américain Vivek Murthy publié en 2016.

À l’époque, la publication de Murthy avait soulevé un vent de panique et la crédibilité des adversaires de la cigarette électronique s’était renforcée auprès du grand public.Harm Reduction Journal - Etude lien tabagisme et vape chez les jeunesLes craintes d’un effet néfaste de la e-cigarette sur les adolescents avaient alors servi de justificatifs pour augmenter les taxes et pour imposer des règles plus strictes sur le vapotage. Mais l’étude publiée début septembre 2017 dans la revue Harm Reduction prend le contre-pied des affirmations de Murthy. Elle relance le débat public sur la consommation de la cigarette électronique chez les jeunes. L’étude s’appuie sur trois points principaux.

Une utilisation de la vape croissante mais occasionnelle

L’étude en question concède que Murthy a raison d’affirmer qu’entre 2011 et 2015 une très forte augmentation du nombre de jeunes qui ont testé la cigarette électronique a été observée. Toutefois, les auteurs soulignent l’importance de considérer la fréquence réelle de consommation des e-cigarette. En effet, l’utilisation de la cigarette électronique chez les jeunes reste très occasionnelle voire seulement expérimentale. Selon l’Enquête nationale sur le tabagisme, seul 0,6 % des collégiens et 2,5% des lycéens ont déjà vapoté au moins 20 jours le mois précédent l’enquête.

Absence de nicotine

L’autre argument de Murthy soutenant les risques du vapotage chez les jeunes porte sur la présence de nicotine dans la majorité des e-cigarettes. Cette molécule est connue pour causer une dépendance forte et nuire au bon développement du cerveau. Toutefois une étude de 2015 révèle que la majorité des élèves utilisent des cigarettes électroniques dépourvues de nicotine.

Un tabagisme en baisse chez les jeunes

E-cigarette et impact sur la santé des jeunesLe rapport de Murthy allait clairement dans le sens des militants anti-vape. Il soutenait en effet que la consommation de e-cigarette conduit inéluctablement à fumer des cigarettes classiques. Ainsi, l’utilisation des cigarettes électroniques induirait obligatoirement un accroissement du tabagisme chez les jeunes. Mais des études contradictoires ne montrent aucune corrélation entre l’augmentation des ventes de e-cigarettes et le taux de tabagisme chez les jeunes.

La récente étude publiée en septembre 2017 met ainsi en lumière l’importance d’analyser correctement les données scientifiques. L’objectif étant bien entendu d’apporter une information claire et juste à la population.

Enfin, les chercheurs tombent d’accord sur le fait qu’il est souhaitable de restreindre d’accès de la cigarette électriques aux mineurs. Pour autant, les adultes fumeurs qui souhaitent s’adonner à la e-cigarette ne doivent pas être pénalisés.


* A critique of the US Surgeon General’s conclusions regarding e-cigarette use among youth and young adults in the United States of America
Riccardo Polosa, Christopher RussellJoel Nitzkin and Konstantinos E. Farsalinos
Harm Reduction Journal – 2017

 

 

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.