Le Respadd fournit un guide de la vape aux établissements de santé

À l’heure de l’essor du vapotage, la permission de vapoter dans les lieux publics reste soumise au bon vouloir des administrations. Jusqu’alors, les vapoteurs étaient contraints aux mêmes règles que les fumeurs, niant ainsi la différence entre ces deux modes de consommation. Pour éclaircir les règles autour de l’utilisation de l’e-cigarette, le Respadd (Réseau de Prévention des Addictions) vient de publier un guide, à destination des établissements de santé.

santé

Basé sur le décret du 25 avril 2017, relatif aux conditions d’application de l’interdiction de vapoter dans les lieux à usage collectif, ce guide rappelle les interdictions de vapoter. C’est-à-dire dans des lieux fermés et couverts, recevant des postes de travail et à usage collectif.

En établissement de santé, cette interdiction s’applique donc aux bureaux collectifs, aux salles de réunion, aux salles de soins et aux chambres des patients, lorsqu’un soignant est présent. À l’inverse, il est autorisé de vapoter dans un bureau individuel, une salle de repos, une chambre de garde ou encore à la cafétéria.

 

Un guide qui distingue clairement la cigarette et l’e-cigarette

respadd logoSi le Respadd énonce la restriction du vapotage dans certains lieux définis, il évoque également la possibilité de vaper dans des lieux soumis à l’interdiction de fumer. Il rappelle notamment que la modification des panneaux d’interdiction de fumer, en y ajoutant un dispositif de vape, est interdite.

Le vapotage étant scientifiquement reconnu comme 95 % moins nocif que le tabac, le Respadd entend donc faire perdurer son utilisation. Il précise notamment que, contrairement à la fumée de cigarette, la vapeur d’e-cigarette n’est dangereuse ni pour l’utilisateur, ni pour les personnes se trouvant à côté.

Le fait de contraindre les vapoteurs à se rendre dans des espaces fumeurs les soumettrait ainsi à un risque de tabagisme passif, alors qu’ils tentent, par cette alternative, de préserver leur santé.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.