Europe : le tabac a tué plus de 270 000 personnes en 2015

Alors que la consommation de tabac a reculé en France en 2017, elle continue à faire des ravages en Europe. Les chiffres concernant le nombre de morts dû au tabac dans l’Union européenne en 2015 viennent d’être révélés. Ils démontrent qu’il est plus que jamais nécessaire de lutter contre les dangers de la cigarette.

2015

Le cancer du poumon est le cancer causant le plus de morts en Europe. La consommation de tabac en est le premier facteur. En 2015, ce type de cancer a entraîné 273 400 décès dans l’UE. Ce total représente 21 % des morts par cancer. Près de deux fois plus d’hommes que de femmes (186 600 contre 88 800) en ont été victimes.

Les chiffres sont alarmants en Allemagne, le pays étant le plus touché par le cancer du poumon. Ces résultats s’expliquent par la politique très clémente envers la cigarette dans le pays. La publicité pour le tabac est autorisée en Allemagne. Les cigarettiers peuvent également financer les partis politiques en toute légalité.

 

Des politiques plus efficaces pour lutter contre le tabac

Pour diminuer les décès liés au tabac, les gouvernements se doivent d’appliquer des politiques plus sévères. Selon l’OMS, l’interdiction de la publicité pour les cigarettes réduit la consommation de tabac entre 7 et 16 %. Depuis 2014, l’Union européenne préconise des mesures plus fermes en la matière.

La France a adopté un plan anti-tabac depuis 2016. Pour cela, des moyens préventifs ont été mis en œuvre comme le paquet neutre et des campagnes d’informations. Le soutien aux fumeurs, avec la mise à leur disposition de substituts nicotiniques fiables, doit encore progresser cependant.

Le prochain enjeu majeur dans la lutte contre le tabac concerne la taxation. Une harmonisation de la fiscalité sur le tabac dans l’UE serait souhaitable pour éviter les achats transfrontaliers. Il s’agit d’un point important, mais le chemin est encore long pour obtenir un accord européen global sur la question.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.