Merci la vape : toutes les 80 secondes, un britannique arrête de fumer

Le Royaume-Uni est certainement le pays le plus favorable au monde à la vape. Dans le même temps, des progrès spectaculaires ont été observés en matière de lutte contre le tabac. En 2017, 400 000 fumeurs anglais ont abandonné le tabac, soit un toutes les 80 secondes !

Il s’agit d’une véritable réussite pour l’agence de santé Public Health England. Celle-ci multiplie les campagnes afin d’inciter les fumeurs à se tourner vers la vape. Ces deux dernières années, 63 % des fumeurs ayant eu recours à la vape ont réussi à arrêter le tabac.

Depuis 2014, un million de fumeurs britanniques sont parvenus à arrêter. S’il reste encore 6 millions de fumeurs au Royaume-Uni, Public Health England estime qu’un sixième souhaite également arrêter. L’agence est convaincue que les fumeurs ont plus de chance de diminuer leur consommation tabagique avec la vape.

La vape, une solution à encourager

Parmi tous les procédés employés pour arrêter le tabac, l’e-cigarette est reconnue comme le plus efficace au Royaume-Uni. Le pays compte à ce jour plus de 3 millions d’utilisateurs réguliers. Parmi eux, 52 % ont complètement arrêté de fumer. Un tel succès s’explique avant tout par l’énorme travail réalisé par les agences de santé publiques et un soutien politique.

Alors qu’aux Etats-Unis la FDA dénonce régulièrement les méfaits de l’e-cigarette, Public Health England en loue les vertus. L’agence se base sur de nombreuses expertises indépendantes qui aboutissent au même résultat. Elles confirment toutes que la cigarette électronique est « 95 % moins nocive » que la cigarette traditionnelle.

Public Health England diffuse par ailleurs des spots télévisés pour inciter les fumeurs à essayer l’e-cigarette. Les députés britanniques sont sur la même ligne et reconnaissent le dispositif comme un substitut nicotinique efficace.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.