Quels sont les différents types d’atomiseurs ?

La vape possède tout un vocabulaire, pas toujours facile à appréhender lorsqu’on souhaite essayer. L’atomiseur, pièce maîtresse du matériel de tout vapoteur, a toujours pour but de transformer le e-liquide en vapeur. Cependant, il en existe plusieurs variantes.

 

cartomiseur

Le cartomiseur

Pour les plus anciens vapoteurs, le terme sera familier. Si en revanche vous vapez depuis peu, vous n’avez probablement jamais entendu parler des cartomiseurs. Tombés en désuétude face à leur concurrent direct le clearomiseur, ce type d’atomiseur était constitué d’une cartouche rigide dans laquelle était placée une petite résistance au fond et du coton synthétique sur toute la longueur. Leur valeur de résistance était à la hauteur de leur âge : très souvent supérieure à 2 ohms, elle n’offrait que peu de vapeur. Enfin, les cartomiseurs faisaient un bruit de crépitement très caractéristique, pas désagréable et qui laisse d’ailleurs plutôt nostalgique.

 

clearomiseur

Le clearomiseur

Le clearomiseur est le type d’atomiseur qu’on retrouve le plus actuellement. Il est tout simplement partout. De formes et de caractéristiques variées, il a pour principe de permettre une lecture du niveau de e-liquide restant dans son réservoir. Constitué d’une résistance qui s’y visse ou s’y clipse, il permet de vaper une grande variété de e-liquides différents dans de multiples configurations.

 

pod

Le pod

Star en devenir, le pod reprend le principe du clearomiseur mais dans une forme différente. Sa principale caractéristique est d’offrir un ensemble réservoir + drip tip + résistance d’un seul tenant, ou a minima qui se comporte comme tel. Ainsi, les pods se détachent de leur batterie pour être recharger ou remplacer facilement.

 

 

rdaLe RDA

Considéré par les puristes comme les meilleurs atomiseurs, les RDA (Rebuildable Dripping Atomizer) sont également appelés drippers. Leur caractéristique principale est à la fois d’être reconstructible, c’est-à-dire de pouvoir refaire une résistance soi-même, mais également de ne pas avoir de réservoir. En effet, le RDA s’utilise en remettant régulièrement du e-liquide sur sa ou ses mèches. À la clé, une vapeur et des saveurs exceptionnelles, mais un bagage technique minimum nécessaire à leur bonne utilisation.

 

rtaLe RTA

Le RTA, pour Rebuildable Tank Atomizer, est le pendant avec réservoir du RDA. Il offre ainsi plus d’autonomie en termes de liquide. Reconstructible, son montage est souvent plus difficile à maîtriser que le RDA mais offre lui aussi d’excellentes saveurs.

 

 

rtdaLe RTDA

Le RTDA tente de combiner le meilleur des RDA et des RTA en fournissant un réservoir aux drippers. Celui-ci peut être au-dessus du plateau ou bien en-dessous selon la conception. Il existe également une autre manière d’alimenter des RDA en e-liquide : le bottom feeder. Son principe est de relier l’atomiseur à une petite fiole de e-liquide qu’il faut presser pour envoyer du e-liquide sur les mèches.

Article sponsorisé.