La Commission européenne contredite par les chercheurs

 La Commission européenne contredite par les chercheurs

Vytenis Andriukaitis

La cigarette électronique ne bénéficie pas des faveurs des pouvoirs publics dans l’Union européenne. Récemment, une déclaration de la Commission européenne a fait bondir chercheurs et professionnels de la vape. En assimilant l’e-cigarette à du « poison », les autorités européennes font fi de nombreuses preuves scientifiques apportées ces dernières années.

Arūnas Vinčiūnas est le chef de cabinet du commissaire européen à la santé, Vytenis Andriukaitis. Fin janvier, il a déclaré sur la plateforme Euractiv que la cigarette électronique était du « poison ». Il a également repris l’argument fallacieux selon lequel la vape mènerait au tabac.

Deux chercheurs grecs, Konstantinos Farsalinos et Konstantinos Poulas, ont souhaité s’opposer à ces propos. Ils ont fait parvenir une lettre à la Commission européenne, déplorant le « message déroutant » envoyé aux fumeurs. Selon eux, les produits moins nocifs comme l’e-cigarette doivent être mis en avant. La « réduction des risques » est en effet essentielle pour lutter efficacement contre le tabagisme.

 

Une alternative au tabac à encourager

Tous les ans, le tabac cause la mort de plus de 700 000 personnes au sein de l’Union européenne. La cigarette électronique est à la fois une alternative pour les fumeurs et un moyen d’arrêter le tabac. Les deux chercheurs grecs mentionnent dans leur courrier plusieurs études qui ont démontré l’efficacité de la vape dans ce domaine.

Pour autant, le commissaire européen à la santé Vytenis Andriukaitis est un farouche opposant à la cigarette électronique. En 2018, il affirmait déjà sur Euractiv que celle-ci « n’était pas un moyen d’arrêter de fumer ». Il préconisait les méthodes disponibles en pharmacie, alors que les études ont prouvé leur manque d’efficacité.

Associer la vape à un « poison » semble indiquer un manque total de connaissances sur ce sujet. Pour l’Association allemande du commerce des cigarettes électroniques, une telle déclaration est même « très inquiétante ». Bien moins dangereuse que le tabac, la vape a encore du chemin à faire pour être perçue favorablement par la Commission européenne.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Copy link
Powered by Social Snap