La désinformation sur la vape a des conséquences

 La désinformation sur la vape a des conséquences

Crédit photo

Depuis plusieurs années, une véritable lutte médiatique est engagée entre vapoteurs et défenseurs du tabac. Une étude de la FDA vient de démontrer que la perception du vapotage influence fortement les comportements. Ainsi, la désinformation sur l’e-cigarette fait pleinement le jeu du Big Tobacco.

Menée de 2014 à 2016, cette étude américaine vient d’être publiée dans la revue Addiction. Elle démontre comment la perception des dangers supposés de la vape a un impact sur les consommateurs. Pour cela, des personnes utilisant à la fois la cigarette et la cigarette électronique ont été suivies.

En fonction des informations transmises, ces vapofumeurs ont adopté des comportements très différents. Ceux sachant la vape moins dangereuse que le tabac ont été trois fois plus nombreux à arrêter la cigarette. Sur deux ans, les mieux renseignés ont été dix fois plus à arrêter que les personnes mal informées !

désinformation
Crédit photo

La désinformation autour de la vape progresse

La désinformation concernant le vapotage a des effets négatifs pour les doubles usagers. Les personnes ignorant les risques moindres de l’e-cigarette sont en majorité redevenues des fumeurs exclusifs. L’étude estime que sur les 10,5 millions de vapoteurs américains en 2014, plus de 4 millions ont été mal informés.

Les chercheurs de la FDA ont montré que les vapofumeurs subissant une désinformation retombent très souvent dans le tabagisme. Sans cela, 370 000 d’entre eux auraient abandonné le tabac entre 2015 et 2016. Entre ces deux dates, les consommateurs conscients des risques moindres de la vape ont fortement diminué. Ils sont passés de 59 % en 2014 à 42 % en 2016, le signe d’une désinformation accrue.

Pour les professeurs Lynn Kozlowski et David Sweanor, les usagers ne peuvent pas choisir s’ils sont mal renseignés. Selon eux, les fumeurs ont « les yeux bandés » concernant les risques du tabac. Le constat n’est pas différent en France. En 2017, une enquête a indiqué que 70 % des fumeurs considéraient le vapotage aussi nocif que la cigarette.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Copy link
Powered by Social Snap