Philip Morris et BAT tentent de développer un vaccin contre le Covid-19

 Philip Morris et BAT tentent de développer un vaccin contre le Covid-19

Le britannique British American Tobacco et l’américain Philip Morris se sont lancé dans la recherche d’un vaccin contre le coronavirus. Les deux plus importants fabricants de tabac au monde cherchent à utiliser des plantes proches du tabac. Ils insistent sur le fait qu’il s’agit de pistes sérieuses, même si elles sont encore loin d’être abouties.

British American Tobacco (BAT) fait preuve d’un bel enthousiasme. Le cigarettier a en effet publié un communiqué dans lequel il indique que le vaccin potentiel est en phase d’essais précliniques. Si cette phase se déroule bien, il espère pouvoir produire entre 1 et 3 millions de doses de vaccin par semaine, à partir du mois de juin. Pour cela, il faudrait également trouver les bons partenaires et obtenir le soutien des agences gouvernementales.

Philip Morris explique quant à lui que sa filiale biotech, Medicago, devrait commencer des tests sur les humains afin d’aboutir à un vaccin potentiel à partir de cet été.

covid-19

Des pistes prometteuses mais très hypothétiques

Les deux groupes sont persuadés d’avoir fait des progrès importants. Ils veulent d’ailleurs collaborer avec les gouvernements pour réussir à gagner la guerre contre le Covid-19.

Medicago centre ses recherches sur des molécules provenant de plantes similaires au tabac. Le vaccin en résultant pourrait limiter le virus et permettrait à l’organisme de générer une barrière immunitaire, sans infection.

BAT s’est lancé sur une autre piste. Sa filiale, Kentucky BioProcessing, a en effet cloné une partie du coronavirus afin de produire des anticorps spécifiques. Pour accélérer la production de ces derniers, on les a inséré dans des plants de tabac. Cela aurait pour effet de faire passer leur développement de plusieurs mois à quelques semaines.

Pour l’instant, ces pistes sont prometteuses mais seulement théoriques. Rappelons qu’aucun vaccin n’a jamais été trouvé contre un coronavirus depuis plus de 70 ans, date de la première infection humaine observée. De même, les recherches de Kentucky BioProcessing pour trouver un vaccin contre le virus Ebola en 2014 n’ont jamais abouti. Enfin, l’OMS a de son côté appelé les gouvernements à ne pas collaborer avec eux.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Copy link
Powered by Social Snap