USA : comment les fake news distillent la peur de la vape

 USA : comment les fake news distillent la peur de la vape

De nombreux gouvernements se sont alarmés (à tort) des effets potentiels des e-cigarettes sur la santé de leurs citoyens et malgré les preuves flagrantes que le vapotage est nettement moins nocif que la cigarette, une vague anti-vape s’est propagée sur l’ensemble des 5 continents.

usa

Cette psychose de masse a été savamment orchestrée par différents acteurs et l’incidence sur la politique sanitaire a été désastreuse. En effet, de nombreux pays ont décidé de limiter voire d’interdire l’accès des e-liquides. En particulier, les produits à base de nicotine ont été fortement réglementés. Ces mesures vont à l’encontre d’une politique de santé publique efficace et risquent d’induire une augmentation du nombre de fumeurs dans de nombreux pays.

Les États-Unis ont été l’un des principaux artisans de cette défiance vis-à-vis de la vape. L’agence gouvernementale de la santé, la FDA, a œuvré pour rendre plus difficile la commercialisation des produits de vape sur le territoire américain. Les opposants au vapotage ont également eu un rôle prépondérant en organisant des campagnes de désinformation. Les médias en relayant les fausses informations ont contribué à propager la méfiance de la population envers les produits de la vape.

 

Détourner ou transformer les statistiques pour mieux diaboliser la vape

Pour stigmatiser la vape, les autorités américaines ont fait des tours de passe-passe et les mots employés ont été sciemment choisis pour alerter la population au lieu de la rassurer. Ainsi, en utilisant des données issues de l’étude réalisée par le « National Youth Tobacco Survey » en 2018, la FDA a communiqué sur le fait que le taux de vapoteurs chez les adolescents avait doublé.

L’information concernant « l’épidémie de vape chez les jeunes » a été reprise par de nombreux médias. En particulier, Fox News, l’une des plus grandes chaînes de télévision a largement diffusé cette nouvelle qui a eu un fort retentissement dans la population. Or, la FDA a omis de signaler un détail qui fait toute la différence. En effet, dans l’étude effectuée par le « National Youth Tobacco Survey », les jeunes qui ont déclaré avoir vapoté l’ont fait de manière très occasionnelle. Aussi, parler d’épidémie était complètement exagéré voire mensonger.

La liste des nombreux détournements de résultats de la part de la FDA est malheureusement trop longue pour pouvoir toutes les citer. Mais en déguisant la vérité, l’agence sanitaire américaine ne remplit pas son rôle qui consiste à aider la population à trouver les armes adéquates pour lutter contre la cigarette.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d'e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.

Copy link
Powered by Social Snap