La réglementation trop restrictive de la vape serait la cause des cas EVALI

 La réglementation trop restrictive de la vape serait la cause des cas EVALI

D’après une étude de la Yale School of Public Health, le taux d’utilisation de la cigarette électronique et de la marijuana n’est pas corrélé avec le nombre de patients atteints de lésions respiratoires liées au vapotage, un syndrome aujourd’hui connu sous le terme d’EVALI.

yale

Aux États-Unis, l’année 2019 a été marquée par une épidémie de détresses respiratoires chez les vapoteurs. En février 2020, l’enquête menée par le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) a désigné l’acétate de vitamine E comme le responsable de cette crise sanitaire qui a provoqué la mort de 68 personnes. Cet additif était couramment utilisé dans les e-liquides de contrebande contenant du THC. Cette épidémie a entraîné le durcissement de la législation concernant la vente et la consommation de e-cigarettes dans de nombreux états du pays.

Abigail Friedman, le responsable de cette étude était parti du postulat qu’une utilisation de cigarettes électroniques couplée à une consommation importante de marijuana devrait entraîner logiquement un taux élevé d’EVALI. Les chercheurs de son équipe ont donc comparé le nombre de vapoteurs consommateurs de marijuana au pourcentage de cas d’EVALI déclaré rapporté au nombre d’habitants. Les résultats sont surprenants. Il s’avère que les États avec une prévalence élevée d’EVALI présentent une consommation faible de marijuana et de vape.

 

La légalisation de la marijuana utile pour réduire les risques sanitaires ?

Les résultats obtenus par l’équipe de la Yale School of Public Health peuvent sembler illogiques et en contradiction avec les conclusions du CDC. Pourtant Abigail Friedman a réussi à expliquer ce paradoxe.

En comparant la législation des stupéfiants, il s’est avéré que l’Alaska, la Californie, la Colorado, l’Oregon et Washington comptabilisent le moins d’EVALI or ces Etats ont autorisé l’usage récréatif du cannabis. A contrario, les zones où l’accès à la vape et à la marijuana est restreint présentent un plus grand nombre d’EVALI.

Cette étude démontre l’importance d’adopter une législation appropriée. En effet, une réglementation trop stricte sur la vape et le cannabis risque d’entraîner à nouveau la diffusion de produits illicites et dangereux pour la santé. La vente légale permet au contraire de mieux contrôler les substances consommées par la population.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Copy link
Powered by Social Snap