L’e-cigarette reconnue comme rendant moins dépendant que le tabac

 L’e-cigarette reconnue comme rendant moins dépendant que le tabac

Photo : Vaping360

La cigarette électronique a souvent été décriée par ses détracteurs pour le risque de dépendance tabagique qu’elle représenterait. Pourtant, une étude récente comparant cette dépendance chez des fumeurs et chez des vapoteurs semble démontrer le contraire. Parue dans la revue Addiction, cette étude repose sur l’analyse des données de l’enquête américaine PATH (Population Assessment of Tobacco and Health).

nicotine
Photo : Vaping360

Pour tirer leurs conclusions, les chercheurs ont ainsi comparé le taux de dépendance à la nicotine des fumeurs, des vapoteurs et des doubles consommateurs. Les résultats de ce comparatif sont sans appel puisque les fumeurs sont significativement plus dépendants que les vapoteurs. Ils seraient ainsi 50 % des vapoteurs à ne pas être dépendants à la nicotine contre 17 % seulement des fumeurs.

Concernant la double utilisation du tabac et des e-liquides nicotinés, seul le tabagisme semble entraîner un problème de dépendance. Enfin, même après l’arrêt de leur consommation, les anciens fumeurs restent les plus fragiles face à leurs envies. On note ainsi plus de « dépendance résiduelle » chez ces derniers que chez les anciens vapoteurs.

 

Tabac et vapoteuse : un comparatif à étendre

Si la présente étude a porté sur un large échantillon, puisque près de 13 000 personnes y ont participé, elle présente quelques limites. L’une d’elle tient à la récente apparition du vapotage. Il reste donc difficile de prédire si davantage de consommateurs pourrait devenir dépendant par ce moyen. Néanmoins, l’e-cigarette pourrait être un bon moyen de transition pour arrêter le tabac, permettant de réduire la dépendance nicotinique.

L’autre limite que l’on pourrait souligner est l’absence de distinction entre les différents moyens de vapotage. Il pourrait donc être intéressant de répliquer cette étude en différenciant les consommateurs de pods et de clearomiseurs par exemple.

Force est de constater, néanmoins, que cette étude peut déjà faire taire quelques mauvaises langues. Elle fait suite aux nombreuses études sur la vape, démontrant son innocuité sur la santé. Elle vient ainsi apporter une preuve supplémentaire que le vapotage est bien moins nocif que le tabagisme.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Copy link
Powered by Social Snap