Les arômes sucrés contribuent à aider au sevrage tabagique

 Les arômes sucrés contribuent à aider au sevrage tabagique

Les saveurs sucrées sont controversées dans de nombreux pays. Les parfums sont souvent perçus comme des substances potentiellement nocives pour la santé et, pour les anti-vapes, ils inciteraient les plus jeunes à vapoter. Pourtant, une enquête vient de mettre en évidence l’importance des parfums sur le sevrage tabagique.

arômes

Une étude diligentée par IEVA (Independant european vape alliance) s’est intéressée à l’influence des saveurs acidulées sur le comportement des fumeurs. Pour réaliser ce sondage, 3 300 vapoteurs d’Europe ont été invités à répondre à des questions portant sur leur consommation de e-cigarettes et de tabac. 81 % des sondés ont déclaré avoir arrêté la cigarette grâce à la vape. Les deux tiers préfèrent les e-liquides à base de saveurs sucrées alors que l’autre tiers utilise les parfums classiques (menthe et/ou tabac).

Cette étude a permis de souligner le rôle prépondérant des arômes sucrés sur l’arrêt du tabac. En effet, si ces parfums devenaient interdits à la vente, 31 % des vapoteurs ont déclaré qu’ils auraient recours au marché noir alors que 9% abandonneraient la vape pour se tourner à nouveau vers la cigarette.

 

Les arômes sur la sellette dans de nombreux pays

Selon Dustin Dahlmann, président de IEVA, cette enquête montre sans ambiguïté l’importance de saveurs acidulées pour aider les fumeurs à en finir avec la cigarette. Récemment, une étude réalisée par l’École de médecine de Yale avait montré que le parfum à la fraise des e-liquides devait être privilégié pour arrêter avec le tabac.

Pourtant, de nombreux pays se montrent très sceptiques concernant les arômes dans les e-liquides. L’une des raisons de cette méfiance est liée à l’épidémie de détresses respiratoires qui a sévi aux Etats-Unis. D’ailleurs, 56% des Américains sont favorables à l’interdiction de la commercialisation des arômes. Ces chiffres montrent l’impact de la désinformation parmi la population.

La FDA (Food and Drug Administration) a d’ailleurs pris la décision en début d’année d’interdire la vente de la majorité des arômes. L’impact sur la consommation des cigarettes n’a pas encore été quantifié.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Copy link
Powered by Social Snap