Le Canada envisagerait un durcissement de la législation sur la vape

 Le Canada envisagerait un durcissement de la législation sur la vape

canadaDe nombreuses voix s’élèvent au Canada pour demander une meilleure protection des jeunes. En tête de file des anti-vapes, la Coalition Québécoise pour le Contrôle du Tabac a vivement critiqué les dernières lois concernant la vape. Selon cette association, le gouvernement canadien est trop laxiste vis-à-vis des vendeurs de e-cigarettes avec pour conséquence une augmentation importante du nombre de vapoteurs parmi les plus jeunes (qui n’est pas démontrée).

En 2018, le Canada a élaboré différentes règles de manière à contrer la popularité de la cigarette électronique chez les mineurs. L’une des mesures concerne l’interdiction de la publication dans les lieux accueillant des jeunes. Par contre, les magasins vendant des articles de vape ont l’autorisation de promouvoir les articles liés à la vape.

Mais selon la Coalition, cette règle n’est pas respectée. Ainsi, les bars seraient nombreux à contourner la loi, sans compter Internet qui affiche fréquemment des publicités pour vanter les e-cigarettes. Les réseaux sociaux seraient également un moyen efficace pour toucher les plus jeunes.

canada

Une législation pour contrer la vape chez les plus jeunes

Comme son voisin américain, le Canada affiche plutôt une certaine sévérité envers la vape. La méfiance de ces deux pays envers la e-cigarette est probablement liée à l’épidémie de maladies respiratoires qu’a connue le continent américain en 2019.

A la même période, des études ont montré que la vape séduisait une proportion de plus en plus importante de jeunes. De plus, des rapports avaient mis en évidence la stratégie marketing des fabricants de e-cigarettes pour séduire les plus jeunes. Selon Flory Douglas, membre de la coalition, le gouvernement canadien aurait dû, à ce moment-là, durcir la législation sur la vape.

Certaines provinces canadiennes ont déjà entériné des lois contre la vape. Ainsi, la Colombie-Britannique a décidé de bannir certains arômes, les taxes supplémentaires sur les produits de vapotage ont été votées et leur accès est nettement plus réglementé. La Nouvelle-Écosse a également limité le nombre de parfums autorisés à la vente. Le Québec pourrait être la prochaine province à durcir sa législation.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.

Copy link
Powered by Social Snap