Tentative de corruption sur la FDA des Philippines

 Tentative de corruption sur la FDA des Philippines

La Food and Drug Administration des Philippines a reçu une somme de 150 000 dollars de la part de l’Union et de la Bloomberg Initiative, des ONG américaines anti-tabac et anti-vape. Ce fonds auraient pour but de financer l’emploi de salariés pour l’élaboration de lois spécifiques sur le tabac. Or, la cigarette électronique en fait partie puisqu’elle est considérée comme un « produit à risque réduit sur la santé ».

fda

Un véritable scandale

La FDA prend-elle ses décisions en toute autonomie ? Ou bien, est-elle influencée par un parti qui finance ses choix ? Ce mardi 16 février 2021, le comité de la Chambre des Philippines a mené sa première enquête sur la subvention douteuse récemment reçue par la FDA des Philippines.

D’autres institutions gouvernementales seraient également visées par les ONG, qui tentent de les corrompre par la force de l’argent en échange de politiques spécifiques. Qu’importe si cela ne respecte pas les droits des consommateurs, ni leur bien-être !

 

Une cible facile ?

Deogracias Victor Savellan

Le député philippin Deogracias Victor Savellano explique que cette enquête permettrait de protéger l’indépendance du pays. En effet, les entités privées étrangères sont tentées d’interférer avec la politique nationale des communautés à faible revenu. La population a plus difficilement accès aux soins de santé et tout le monde ne peut pas faire appel aux services de sevrage tabagique.

 

Un groupement réputé pour être fermement anti-nicotine

Le réseau Bloomberg est connu pour s’opposer contre tous les produits à base de nicotine. Les alternatives plus sûres, telles que la e-cigarette, ne font pas exception malgré le fait qu’elles aident les fumeurs à se détourner définitivement du tabac. Il faut dire que l’Union gère le programme de financement de la Bloomberg Initiative, afin de limiter l’usage de la nicotine.

Leur soutien financier se destine essentiellement aux programmes de lutte antitabac dans les pays les moins avancés. Ainsi, ces ONG ont déjà fait des dons pour influencer les décisions concernant les produits contenant de la nicotine. Et si les citoyens n’avaient plus le droit ni de vapoter, ni de fumer ? Cela serait leur enlever la possibilité de se tourner vers un moyen efficace d’arrêter la cigarette classique.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.

Copy link
Powered by Social Snap