Nouvelles preuves scientifiques que la vape est un outil efficace de réduction des risques du tabac

 Nouvelles preuves scientifiques que la vape est un outil efficace de réduction des risques du tabac

Photo : Vaping360

Une équipe de recherche américaine vient de démontrer à nouveau que la vape permet la réduction des risques liés à la consommation de tabac. De plus, leur étude prouve sans ambiguïté que les cigarettes électroniques n’induisent pas une augmentation de la prévalence de maladies cardiaques si l’on compare avec les données médicales recueillies au sein d’un groupe de non-fumeurs et non-vapoteurs. Des chercheurs américains se sont penchés sur l’influence de la vape sur la prévalence de certaines maladies cardiaques. Pour mener à bien cette étude, un panel de 24 027 volontaires a été constitué. Les participants ont été répartis en quatre groupes distincts : les fumeurs, les vapoteurs, les vapofumeurs et la dernière catégorie regroupait des non-utilisateurs, c’est-à-dire les individus non-fumeurs qui ne vapotaient pas.

Une fois les différents groupes réalisés, les participants ont été interrogés sur les maladies cardiaques qu’ils ont pu développer dans le passé. La liste des pathologies a été dressée à partir de données établies par des examens médicaux.

 

Importante réduction des risques liés au tabac grâce à la vape

 

Il s’est avéré que la prévalence des maladies cardiaques était similaire dans les groupes des vapoteurs exclusifs et des non-utilisateurs. Par contre, le pourcentage légèrement plus élevé d’infarctus du myocarde, d’accident vasculaire cérébral (AVC) et d’hypertension artérielle était observé chez les vapoteurs. Toutefois, les chercheurs ont reconnu que la différence observée entre les deux groupes était tellement faible qu’elle n’était pas significative.

Une autre découverte importante a été réalisée par cette équipe de huit chercheurs américains. Ce fait a été mis en évidence en comparaison les résultats épidémiologiques du groupe des vapoteurs avec celui des fumeurs. Il s’avère que 569 maladies cardiovasculaires ont été identifiées au sein du panel des fumeurs contre 41 au sein des vapoteurs. Ainsi, la vape présente une réduction des risques cardiovasculaires de 92,8%. Le taux grimpe même à 93,9 % en considérant uniquement les crises cardiaques.

Ces pourcentages montrent clairement que la vape est un outil particulièrement efficace de réduction des risques du tabac. Toutefois, malgré ces preuves flagrantes, les résultats de cette étude ont été publiés avec un titre trompeur. Ainsi, les chercheurs ont souligné qu’il n’y avait aucun intérêt pour les adultes à utiliser à la fois les cigarettes électroniques et à fumer du tabac.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Copy link
Powered by Social Snap