La Confédération des buralistes veut l’exclusivité sur la vente des Puffs

 La Confédération des buralistes veut l’exclusivité sur la vente des Puffs

Dans un récent communiqué de presse, la Confédération des buralistes a demandé au gouvernement que la vente de Puffs soit exclusivement confiée aux bureaux de tabac. Cette requête est d’ailleurs soutenue par certains parlementaires. Les cigarettes électroniques jetables font polémiques actuellement. Une députée du mouvement écologiste a même demandé l’interdiction de la vente des Puffs. D’autres parlementaires souhaitent également durcir la législation sur ces produits en confiant leur vente aux bureaux de tabac. Alors que les cigarettes électroniques vont faire l’objet d’une discussion lors de l’élaboration du projet de loi de financement de la sécurité sociale en 2023, la Confédération des buralistes réclame que les bureaux de tabac bénéficient de la vente exclusive des cigarettes électroniques jetables.

Ainsi Philippe Coy, le président de cette association est revenu sur plusieurs points sensibles concernant ces cigarettes électroniques jetables. Selon lui, la réglementation sur la vente des Puffs ne peut être appliquée actuellement en France. En effet, d’après la législation, il est interdit de vendre des produits de vapotage à des mineurs de moins de dix-huit ans. Or, ces articles sont disponibles à la vente sur Internet sans réel contrôle. Donner l’exclusivité de la vente des Puffs aux bureaux de tabac permettrait de vérifier facilement l’âge des acheteurs en cas de doute.

 

Les Puffs pour sauver les buralistes français ?

 

Autoriser uniquement les bureaux de tabac à vendre des Puffs permettrait également d’assurer une meilleure prévention des risques potentiels liés à l’utilisation des cigarettes électroniques. En particulier, ces professionnels du tabac seraient plus à même de fournir à leurs clients des produits de qualité. Cela est loin d’être anecdotique car récemment des usines de vape clandestines ont été découvertes en Chine.

Offrir le monopole de la vente des Puffs aux bureaux de tabac pourrait aider sérieusement la profession qui est malmenée depuis des années, en effet, 10 000 bureaux de tabac ont fermé depuis 20 ans et l’augmentation prochaine des paquets de cigarettes risque de faire chuter encore plus leur chiffre d’affaires. Ainsi, les buralistes pourraient bénéficier des retombées économiques liées à la mise sur le marché du Blu Bar, la nouvelle cigarette électronique jetable de Seita.

Mais l’horizon des gérants de bureaux de tabac pourrait s’assombrir très rapidement car le gouvernement songe à augmenter les taxes sur les cigarettes électroniques jetables

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d'e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.

Copy link
Powered by Social Snap