La vape, encore trop méconnue pour supplanter le tabac en Chine

La Chine est le principal consommateur et producteur de tabac au monde, comptant près de 300 millions de fumeurs et fabriquant environ 40 % des cigarettes mondiales par an. La cigarette fait, en effet, partie intégrante de la culture chinoise. Sa vente génère d’ailleurs des recettes indispensables pour le pays. Pourtant, la consommation de tabac n’est pas anodine pour la santé, provoquant des cancers, des maladies respiratoires et cardio-vasculaires.

Mesures anti-tabac en ChineFace à la recrudescence des maladies liées à la cigarette, et aux coûts médicaux que le tabac engendre en Chine, l’état chinois s’est engagé depuis 2003. La Chine a ainsi signé la Convention Cadre pour la Lutte Antitabac de l’OMS. L’objectif est de faire diminuer la consommation de tabac. En 2015, les cigarettes ont ainsi vu augmenter leur taxe de 5 à 11 %. Pékin a par ailleurs instauré l’interdiction de fumer en public, mesure qui devrait prendre effet à l’échelle nationale fin 2017.

L’impact de ces mesures serait déjà significatif, avec la première baisse de consommation de tabac depuis 20 ans.

Développement de la e-cigarette en Chine

En parallèle, on peut noter la montée en puissance, depuis quelques mois, de la cigarette électronique, présentée comme une alternative au tabac. Entre 2015 et 2017, des centaines de magasins dédiés au vapotage ont ainsi vu le jour dans les grandes villes chinoises.

Développement de la vape en ChineSi ce marché est florissant, celui-ci manque pourtant de réglementation. En effet, ce type de dispositif n’appartient jusqu’à présent à aucune catégorie commerciale clairement identifiée. On parle alors de « vapoteuse », de « cigarette électronique » ou encore d »e-cigarette » pour désigner des appareils à l’esthétisme différent mais dont les fonctions sont quasi semblables. Certains produits chauffent le tabac sans le brûler (les heat sticks). D’autres utilisent la combustion d’e-liquide pour produire de la vapeur.

Alors que la plupart des pays d’Asie interdisent l’usage de la cigarette électronique, tout reste donc à faire dans le monde du vapotage chinois. La réglementation des prix est à prévoir. Tout comme la mise en place de restrictions d’utilisation, notamment chez les mineurs. Et ces mesures sont indispensables pour que que la cigarette électronique puisse détrôner le tabac.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.