La vape lisse, qu’est-ce que c’est ?

vape lisseVous avez peut-être déjà entendu le terme au détour d’un vapéro : « vape lisse ». Qu’est-ce que la vape lisse ? Avant de répondre à cette question, nous allons une nouvelle fois devoir faire un peu d’électronique. Dans votre box mécanique, il y a une puce ou « chipset ». Celle-ci est comme un mini processeur et possède donc une fréquence, en Hertz. L’électricité qui va passer de la batterie à la résistance de votre cigarette électronique via le chipset va prendre cette fréquence. C’est la vitesse de traitement de la puce et elle ne peut être dépassée. Ainsi, le courant lisse et continu envoyé par votre batterie se transforme en un courant haché. Cela se remarque particulièrement sur des box d’entrée de gamme à quelques dizaines d’hertz par le crépitement que fait le eliquide en chauffant.

Vous l’aurez compris, la vape lisse correspond à un courant électrique continu qui fournit une vapeur plus dense.

Comment faire ?

La solution la plus évidente est le mod mécanique. Grâce à son circuit direct entre la batterie et l’atomiseur, il procure une vape lisse. Il a cependant plusieurs inconvénients : la baisse de tension de la batterie n’est pas compensée et vous êtes limité en voltage par la tension maximale qu’elle peut délivrer.

Il y a cependant une autre solution : accélérer ! Ou plutôt augmenter la fréquence du chipset qui traite le courant. En effet, au-delà d’une certaine fréquence, plus aucun de nos sens n’est capable de faire la différence. La plupart des box moyenne et haute gammes d’aujourd’hui possèdent d’ailleurs des chipsets suffisants pour sembler lisses.

Et la température ?

Il y a un autre Graal dans la vape lisse, celui du contrôle de température. Faire chauffer une résistance augmente sa température avec le temps, donc celle du liquide, et donc celle de la vapeur.

Le contrôle de température permet de choisir comme référence une température précise plutôt qu’une puissance (watts) ou une tension (volts). Ainsi, le chipset délivre toujours la même vapeur dans le temps. Bien que cela semble être la solution idéale, il reste difficile de vaper à de fortes puissances en contrôle de température. De plus, les fils résistifs utilisés sont plus difficiles à coiler et pardonnent moins.

La meilleure vape reste de toute façon celle qui vous sied personnellement.

Jeremie

Jeremie est journaliste vape depuis plus de 5 ans dans la presse papier et en ligne. Toujours à l’affût des tendances, il a déjà testé des centaines de matériels.