Le point sur le marché français de la vape

marche-vape

À partir du 1er octobre 2017, il sera interdit de vapoter au bureau et les récalcitrants seront passibles d’une amende de 150 euros. Cette mesure intervient alors que le marché est en pleine croissance et que les professionnels de la vape se structurent.

Les utilisateurs d’e-cigarettes vont devoir revoir leurs habitudes à compter du 1er octobre. Il sera en effet interdit de vaper au bureau, dans les transports en commun et dans les établissements scolaires. En ce qui concerne les espaces professionnels, seuls les salariés isolés dans un bureau fermé pourront continuer à vaper. En revanche, ceux évoluant en open space devront s’abstenir.

C’est aux chefs d’entreprise que revient la tache d’informer leurs salariés. Ils devront pour cela installer des affiches sous peine de devoir payer une amende de 450 euros.

Un marché en pleine expansion

expansionSelon une étude de Xerfi, le marché français compte en effet environ 1,2 million d’utilisateurs au quotidien. Certains professionnels avancent même le chiffre de 2 millions.

Ce chiffre profite de l’apparition du paquet neutre et de la prévision d’augmenter le prix du paquet de cigarettes classiques de 3 euros d’ici à 2020. Il devrait connaître encore une forte hausse en 2017.

En parallèle, les professionnels de la vente de cigarettes électroniques et de e-liquides contenant de la nicotine se sont structurés. Ils ont créé leur fédération, la Fivape, et des salons comme le Vapexpo de Paris, par exemple.

En revanche, le nombre de boutiques spécialisées est en baisse, passant à 2 243 en juin 2017, après avoir atteint les 2 830 en 2016 (Xerfi).

De leur côté, les groupes du tabac se lancent sur le secteur et créent des produits proposés à la vente chez les buralistes.

La France a également la particularité d’avoir une large filière de producteurs de liquides qui proposent une incroyable diversité de goûts. Certains conçoivent des gammes « faits maison ». Celles-ci permettent aux vapoteurs d’élaborer ses propres goûts et ajuster la quantité de nicotine. C’est un moyen de contourner l’interdiction de vendre des bases et des liquides de plus de 10 ml contenant de la nicotine à moins de 20 mg/ml.

Garant du contenu du site, de la qualité des informations proposées et de la neutralité de ton. Nous nous engageons à vous offrir des articles non sponsorisés, sans liens commerciaux et sans approche mercantile. Notre objectif : fournir aux vapoteurs et aux curieux du monde de la vape des articles clairs, argumentés au ton pédagogique.