La vape comme remède à certaines maladies ?

vapeDepuis l’apparition de la vape, de nombreuses études scientifiques ont démontré ses avantages sur la santé des fumeurs par rapport à la cigarette traditionnelle. Un rapport publié dans le Public Health England (2015), co-écrit par Peter Hajek, professeur de psychologie clinique et directeur de l’unité de recherche sur la dépendance au tabac de l’Université Queen Mary à Londres conclut d’ailleurs que la vapoteuse serait 95 % plus sûre que le tabac.

Ce chercheur vient de publier un nouvel article avec Johanna Astric Miler, chercheuse au Centre for Substance Abuse Research de Glasgow. Celui-ci porte sur les possibles bienfaits de l’e-cigarette chez les non-fumeurs.

amygdaliteCet article relate l’histoire d’une jeune femme (Laura) atteinte depuis son enfance d’amygdalite, une inflammation chronique des amygdales. Aucun médecin n’avait jusqu’alors trouvé de remède, si ce n’est attendre que les infections disparaissent d’elles-mêmes.

Face au constat qu’aucun traitement ne permettrait de soigner sa maladie, Laura a vécu avec, acceptant ses symptômes. Elle attendait que les gonflements, maux de gorge ou encore difficultés de déglutition s’estompent entre chaque infection.

La vape permettrait-elle de soigner certaines maladies chroniques ?

Non fumeuse, Laura décide alors d’essayer la vape, encouragée par son conjoint qui entame un sevrage tabagique avec ce dispositif. Elle se rend rapidement compte que les symptômes de son amygdalite n’apparaissent plus. Après 8 mois de vape régulière, elle n’a connu aucune récidive de sa maladie.

Peut-on y voir un lien de cause à effet ?

Si ce lien est confirmé entre adoption de l’e-cigarette et amélioration de la santé chez les fumeurs, aucune étude ne s’est jusqu’ici intéressée à l’effet de ce dispositif chez des non fumeurs. Avec ce cas, Miler et Hajek supposent que cette diminution des symptômes respiratoires pourrait être liée au propylène glycol contenu dans le e-liquide. Cette substance aurait en effet des propriétés antimicrobiennes et pourrait avoir affecté la souche responsable des infections de Laura.

Faut-il y voir une coïncidence ? L’utilisation de la cigarette électronique serait-il un traitement contre l’amygdalite et d’autres affections respiratoires ? Seules les études à venir pourront répondre à ces questions.

Garant du contenu du site, de la qualité des informations proposées et de la neutralité de ton. Nous nous engageons à vous offrir des articles non sponsorisés, sans liens commerciaux et sans approche mercantile. Notre objectif : fournir aux vapoteurs et aux curieux du monde de la vape des articles clairs, argumentés au ton pédagogique.