Quel futur pour les fabricants de tabac ?

Dans une société où la technologie ne cesse de progresser, les marques qui ne se mettent pas à la page sont en danger. Prenons l’exemple, pour n’en citer qu’un, de Nokia qui n’a pas su s’adapter à l’arrivée conquérante du smartphone. Qu’en est-il du marché du tabac, depuis l’arrivée de la vape appuyée par les campagnes de prévention anti-tabac ?

Les géants du tabac sont-ils en situation de crise ou peuvent-il innover pour rebondir ? C’est cette question que se posent actuellement les gestionnaires de fonds britanniques qui ne savent plus où investir.

tabac pmParmi les grands noms du tabac, deux entreprises semblent plus prometteuses pour l’avenir : British American Tobacco (BAT) et Imperial Brands. Ces deux sociétés ont en effet mis l’accent sur les nouvelles technologies et se livrent un duel au sommet.

 

L’avantage de BAT sur Imperial, à vérifier à long terme

Actuellement, BAT s’impose en leader « nouvelle génération » du tabac, derrière Philip Morris International. Après avoir investi dans la vape, la marque s’est intéressée à d’autres dispositifs innovants. L’un d’eux est bien entendu le tabac chauffé, ce dispositif qui permet de fumer sans combustion. Ce type de produits pourrait atteindre 27 % du marché du tabac au Japon en 2022.

Preuve de ce succès, l’action de BAT affiche une hausse de 9 % et cette dernière annonce un chiffre d’affaire de 500 millions de livres pour 2017. L’entreprise espère d’ailleurs le doubler en 2018 et le multiplier par 10 d’ici 2012.

Philip Morris et BAT semblent s’imposer loin devant leurs concurrents. Pourtant, Eric Moore, gestionnaire de fonds Miton Income, ne semble pas si affirmatif. Ce dernier estime que Imperial Brands pourrait leur ravir leur première place si convoitée.

Tabac chauffé

Actuellement, l’entreprise reste frileuse et préfère conserver les valeurs sûres du tabac et de l’e-cigarette au détriment de nouvelles technologies. Néanmoins, celle-ci affiche une croissance de ses dividendes de 10 % par an ces 5 dernières années. De plus, Imperial apparaît plus rentable, sachant que les nouvelles innovations ne permettent pas d’engranger autant de gains que le tabac traditionnel.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.