Mobilisation en Italie contre la fin de la vape indépendante

Italie VicariProposé par la sénatrice Simona Vicari, un amendement envisage l’interdiction à la vente de tous les produits de vapotage en dehors du réseau de buralistes contrôlé par l’Administration des Douanes et du Monopole (AAMS). Une proposition qui a fait bondir les spécialistes du secteur et provoqué une vive réaction des professionnels italiens.

Quelques heures après cette annonce, une pétition en ligne contre l’amendement Vicari avait déjà dépassé les 55 000 signatures. À ce jour, 74 000 signatures ont été réunies. C’est le signe d’un véritable engouement face à cette mesure perçue comme injuste par les vendeurs indépendants. L’amendement interdirait la vente d’e-cigarettes en ligne. Seuls les magasins spécialisés autorisés selon les critères définis par l’AAMS pourraient vendre de quoi vaper en Italie d’ici mars 2018. Or, le marché en Italie est principalement en ligne comme nous l’évoquions.

Si cet amendement devait être adoptée, il marquerait sans nul doute la fin de la vape indépendante en Italie. En effet, si les buralistes devenaient les seuls à pouvoir vendre des e-cigarettes, qui concurrencent directement les cigarettes traditionnelles constituant la majeure partie de leur chiffre d’affaires, quelle serait la qualité des produits proposés aux clients ? Sans compter qu’un ancien alcoolique n’achète pas son eau dans un bar.

Italie Parlement
Parlement italien

L’indépendance des professionnels de la vape en question

Alors que la vape est de plus en plus considérée comme un moyen de sevrage efficace pour les anciens fumeurs, la rendre disponible uniquement en bureau de tabac paraîtrait donc absurde. Simona Vicari a justifié sa proposition d’amendement en présentant la vente de produits de vapotage en Italie comme « une escroquerie ».

Plusieurs voix, comme celle de Stefano Di Luca, le président du Parti Libéral, s’élèvent déjà pour critiquer ce projet d’amendement, qualifié de « clientéliste ». Des centaines de petites boutiques indépendantes fermeraient leurs portes si le projet devait être adopté.

Il sera intéressant de suivre à présent le devenir de cette pétition en ligne. Quel écho trouvera-t-elle auprès de la classe politique italienne ? L’amendement Vicari sera-t-il finalement rejeté ? Ses conséquences seraient désastreuses pour le secteur de la vape en Italie.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.