Un tiers des cigarettes fumées en Ontario issues de la contrebande

ontario

Face à la hausse des taxes sur le paquet de cigarettes, les consommateurs tendent à modifier leurs habitudes. Malheureusement, plutôt que d’arrêter de fumer, ces derniers semblent préférer se tourner vers le tabac de contrebande, bien moins onéreux. C’est le constat établi par une étude menée en Ontario. Celle-ci montre que 31 % des cigarettes consommées en 2017 proviennent du marché parallèle. Or, le tabagisme de contrebande n’atteignait que 25 % en 2016.

Commandée par l’association des commerçants de l’Ontario, présidée par David Bryans, et menée par la firme WhrightOn Field Marketing, cette étude n’a pas de réelle vocation scientifique. Cependant, plus de 18 000 mégots, ramassés dans les villes de l’Ontario, ont été analysés afin d’en déterminer la provenance. Ces derniers ont relevé plus de 135 lieux différents, répartis sur 23 régions de la province de l’Ontario.

 

Un gouvernement impuissant face au marché parallèle

Le constat est clair puisque près d’un tiers de cigarettes provenait du marché noir. Cette étude corrobore les résultats d’une autre étude également menée en Ontario, rapportant 32 % de cigarettes de contrebande fumées en 2017. Ce constat est d’autant plus inquiétant dans les villes du Nord, à l’exemple de Brantford, où la moitié des cigarettes consommées proviennent du marché illégal, contre 36 % l’an dernier.

david bryansDavid Bryans s’inquiète de l’ampleur de ce phénomène, estimant que le gouvernement n’a, pour l’heure, aucune solution pour le contrecarrer. Bryans jette principalement la faute sur la hausse des taxes sur les cigarettes, creusant d’autant plus l’écart entre le prix d’un paquet acheté légalement ($14) et d’un paquet de contrebande ($5). Or, le nord-ontarien est une région ouvrière où les revenus sont trop faibles pour assumer des hausses répétées.

Plutôt que d’inciter à arrêter de fumer, le gouvernement pousse indirectement les citoyens à se fournir en totale illégalité. Bryans met donc l’accent sur l’importance de la mise en place de campagne de prévention et d’éducation. Il appelle également le gouvernement à encourager l’investissement autour du groupe de travail sur la contrebande de la police provinciale de l’Ontario.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.