Vers la normalisation du commerce de la vape en Tunisie

Alors que le marché de la vape est en plein essor, les inégalités restent nombreuses quant à sa commercialisation dans le monde. En Europe et aux Etats-Unis par exemple, les cigarettes électroniques sont en vente libre. Elles se trouvent dans des boutiques spécialisées, des supermarchés ou des bureaux de tabac. Néanmoins, cette facilité d’accès à l’e-cigarette – et même parfois son autorisation de vente – n’est pas permise dans tous les pays.

Tunisie

En l’occurence, la Tunisie fait en ce moment parler d’elle autour de la réglementation de vente des produits de vapotage. Celle-ci est jugée trop stricte par de nombreux citoyens tunisiens, qui souhaiteraient pouvoir se lancer dans ce commerce.

RNTAActuellement, seule la RNTA (Régie Nationale des Tabacs et des Allumettes) est autorisée à commercialiser ce type de produits. La douane a d’ailleurs récemment organisé plusieurs descentes chez des revendeurs, dont le commerce de cigarettes électroniques a été jugée illégal, afin d’en saisir la marchandise.

 

Une pétition pour normaliser le commerce de la cigarette électronique

Les citoyens tunisiens montent désormais au créneau face à cette répression et lancent une pétition pour réclamer le droit de prendre part à ce marché florissant. Telle une lettre ouverte adressée aux grandes instances financières et commerciales de Tunisie, cette pétition entend offrir la liberté à tous de se lancer dans ce commerce.

Extrait :

« Nous, soussigné, adressons une pétition dont l’objet est la demande de suppression du monopole accordé à la RNTA […] pour l’importation et la distribution exclusive des cigarettes électroniques et autres produits dérivés, et la mise en place d’un cadre légal permettant aux différents commerçants ayant le souhait d’évoluer dans cette activité de le faire avec un statut juridique défini par les autorités de régulations. »

Celle-ci met en avant les bienfaits de l’e-cigarette par rapport à la cigarette traditionnelle et la volonté de faire prospérer sa vente pour offrir une alternative au tabac.

Cette pétition sonne ainsi comme une politique sanitaire, dans le respect des réglementations de l’état tunisien. Les futurs commerçants entendent notamment respecter l’interdiction de vente aux mineurs mais également se soumettre aux taxes douanières.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.