Une nouvelle banque française arrête de financer l’industrie du tabac

Suivant l’exemple récent de BNP Paribas, un autre groupe bancaire français vient d’annoncer la fin de ses liens avec les entreprises du secteur du tabac. Natixis, filiale de Banques Populaires Caisses d’Epargne, a pris l’engagement de mettre fin à l’ensemble de ses activités avec l’industrie du tabac.

natixis

Ces derniers mois, le financement des entreprises du tabac est devenu un sujet délicat. Les banques sont de plus en plus nombreuses à réduire, voire à arrêter, leurs activités les liant à ce secteur fortement décrié. Natixis vient ainsi de s’engager à mettre un terme au financement et aux investissements dans le secteur du tabac à travers le monde.

La banque française prend ainsi une décision forte. Celle-ci se positionne dans un esprit similaire à sa volonté de ne plus financer les entreprises du secteur du pétrole. Son retrait du financement de l’industrie du tabac rejoint également un autre engagement. Celui de mécène de la Fondation Gustave Roussy, l’un des centres de recherche européens majeurs contre le cancer.

 

Le secteur bancaire s’éloigne des géants du tabac

Natixis emboîte donc le pas à BNP Paribas. Ce dernier s’était lui aussi engagé à ne plus financer le secteur du tabac récemment. Des fonds de retraite se prévalant de l’investissement responsable sont nombreux à adopter aujourd’hui la même démarche. C’est notamment le cas du Government Pension Fund Global norvégien.

ABN-Amro-LogoDans le monde, d’autres institutions financières ont elles aussi décidé de couper les ponts avec l’industrie du tabac. Aux Pays-Bas, la banque ABN Amro s’est notamment engagée à ne plus financer les groupes travaillant dans cette filière.

Si l’on ignore quels étaient les investissements de Natixis dans le secteur du tabac, cette annonce témoigne de la méfiance croissante des banques vis-à-vis d’une activité souffrant d’un déficit d’image certain. Il ne reste plus qu’à souhaiter que cette tendance s’accélère et face un maximum d’émules.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.