Belgique : saisie de nombreux e-liquides importés illégalement

Depuis l’arrêté royal du 13 mars 2016, la vape est devenue un produit de tabac à part entière en Belgique. Même si cela fait un an que sa vente est interdite sur Internet au même titre que la cigarette classique, les consommateurs continuent à en acheter en ligne. Et ce n’est pas le manque d’informations sur la quantité de nicotine qui les en dissuaderait.

belgique bruxelles

Pour des soucis de santé publique, les services de douane réalisent de nombreuses saisies. Ainsi, en ce jeudi 4 janvier, plusieurs enquêtes ont été menées à l’aéroport de Bruxelles. Les douaniers ont découvert pas moins de 400 paquets contenant des cigarettes électroniques et leurs flacons de recharge. Tous les produits ont été achetés de manière tout à fait illégale sur le web. C’est-à-dire qui proviennent de l’étranger et ne respectent en aucun cas les règles de sécurité apposées par le gouvernement belge.

Le responsable du service d’inspection du SPF Santé publique, Paul Van Den Meerssche, remarque même que l’emballage d’une cigarette électronique a tout pour séduire les vapoteurs, en particulier les plus jeunes. En effet, il ressemble à s’y méprendre à un paquet de bonbons aux fruits. Le fabriquant de ce produit n’a nullement pris en compte l’interdiction de sublimer l’emballage avec des images de ce type car il va sans dire que les enfants n’auront qu’une envie, celle de goûter à ce qui se cache sous cette boîte alléchante.

 

De grandes lacunes

belgique douanesCe sont tout de même 48 % des produits achetés via Internet et fabriqués à l’étranger qui ne mentionnent pas la quantité de nicotine, ni ses effets. Pire encore, 62 % des cigarettes électroniques importées ne sont accompagnées d’aucune consigne de sécurité. Paul Van Den Meerssche observe qu’aucune information ne figure sur l’emballage, que ce soit en néerlandais, en français ou en allemand. L’Europe réglemente strictement la vente des e-cigarettes. Pourtant, les numéros à contacter en cas d’urgence figurent eux aussi aux abonnés absents alors qu’il s’agit d’une obligation légale.

Les cigarettes électroniques et les e-liquides concernés proviennent essentiellement d’Amérique et d’Asie. Bien entendu, tout ce qui est confisqué par les douanes belges est détruit. Les vapoteurs qui souhaitent acheter une cigarette électronique en Belgique n’ont pas d’autre choix que de se rendre dans des tabacs.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.