Royaume-Uni, USA, Inde : la cause de la vape gagne du terrain

Dans ces trois pays, plusieurs initiatives et études récentes vont dans le sens des partisans de la cigarette électronique. Celle-ci est de plus en plus considérée comme un produit sûr et efficace. L’e-cigarette pourrait donc bénéficier d’une considération accrue de la part des pouvoirs publics en 2018.

cigarette électronique

Le groupe Vaping Industry Association demande à la Grande-Bretagne de profiter du Brexit pour abandonner la Tobacco Product Directive. Cette mesure européenne interdit les e-liquides à forte teneur en nicotine, qui pourraient servir au sevrage tabagique des gros fumeurs. De nombreux vapoteurs sont favorables à l’abrogation prochaine de la TPD.

Aux Etats-Unis, un rapport de l’administration a recensé tous les incendies liés aux cigarettes électroniques entre 2009 et 2016. Malgré des articles parfois alarmistes, on constate que seuls 195 cas ont été recensés en huit ans. Parmi eux, 18 seulement ont nécessité l’intervention des pompiers. Les incendies les plus graves ont été causés par une mauvaise utilisation des batteries.

 

La vape, le produit le plus sûr pour arrêter de fumer

cigarette électroniqueUn nouvel organisme britannique vient de reconnaître les atouts de l’e-cigarette comme substitut nicotinique. Présent dans le comté du Hampshire, le groupe Quit4Life propose un coupon de 25 euros pour commencer l’e-cigarette. Les fumeurs pourront se procurer un kit de démarrage dans un commerce spécialisé afin d’abandonner progressivement la nicotine.

En Inde, les autorités viennent de faire un premier pas en faveur du vapotage. Jusque-là très hostile à la cigarette électronique, le gouvernement fédéral vient de reconnaître une étude défendant ses avantages. Réalisé par la North Eastern Hills University de Shillong, ce rapport confirme que la vape est une alternative crédible au tabac. En comparaison aux cigarettes, des « préoccupations minimales en matière de santé et de sécurité » sont évoquées. Cependant, certains états continuent à l’interdire comme nous l’évoquions récemment.

Ces études tendent à prouver que la cigarette électronique est un produit sûr, bien moins dangereux que les cigarettes traditionnelles. Il s’agit d’avancées réelles, qui demanderont à être confirmées pour que l’e-cigarette soit mieux perçue encore à l’avenir.