USA : la FDA rend un avis négatif sur l’IQOS

Les experts de la FDA (Food and Drug Administration) ont examiné le cas de l’IQOS. L’enjeu était de savoir si Philip Morris allait être autorisé à affirmer que l’IQOS est moins nocive que le tabac. Malheureusement pour Big Tobacco, la FDA a rendu un avis négatif.

iqos

Le cigarettier qui a développé le fameux système de tabac chauffé espérait en effet le vendre aux USA avec un label. Celui-ci indiquerait qu’il était moins nocif pour la santé que la cigarette traditionnelle. Cela ne sera peut-être pas le cas. En effet, les membres de la commission estiment que Philip Morris n’a aucunement prouvé cet état de fait. À noter cependant que l’avis de la FDA n’est que consultatif.

La demande du cigarettier était basée sur une étude indiquant que l’IQOS, qui chauffe le tabac sans le brûler, n’émet pas de fumée au contraire de la cigarette classique. Ainsi, les inhalations des substances toxiques responsables des maladies liées au tabac seraient réduites. Les conclusions de cette étude sont par ailleurs contestées par plusieurs études universitaires, notamment en Suisse.

De leur côté, les experts de la FDA ont constaté que les utilisateurs de l’IQOS étaient moins exposés aux émanations toxiques mais que Philip Morris n’avait pas prouvé que cela réduisait les risques. Une étude réalisée par des journalistes de l’agence Reuters a de plus affirmé que les essais cliniques effectués par PMI pour la FDA comportaient certaines irrégularités.

Des conséquences immédiates pour Philip Morris

tabac pmSuite à cette annonce, l’action de Philip Morris International a perdu 6,8% avant de remonter légèrement les jours suivants. Quant à l’action d’Altria, l’entreprise qui devait distribuer le dispositif, elle a chuté de 2%.

Ces baisses risquent d’ailleurs d’être beaucoup plus significatives si les experts de la FDA décident d’interdire la vente de l’IQOS aux États-Unis. Cette décision devrait être prise au cours des prochains mois.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.