L’étonnant emballement médiatique sur la « nocivité » de la vape

Fin janvier 2018, les dispositifs de vape ont subi une violente attaque de la part de l’AFP. D’après cette agence de presse, le vapotage augmenterait de façon significative les risques de développer un cancer et les maladies cardiovasculaires.

vape

Le bad buzz a commencé suite à la publication d’un article dans le Bulletin de l’Académie des Sciences américaine. Les résultats de l’étude indiquaient un possible effet cancérigène des e-cigarettes lié à la présence de nitrosamines, un produit dérivé de la nicotine. Mais cette hypothèse émise par les chercheurs américains s’est rapidement transformée en affirmation par de nombreux journaux.

Toutefois certains médias comme Paris Match ont très vite réagi pour défendre les cigarettes électroniques en donnant la parole à des scientifiques et des médecins de renom. Pour le Dr Dupagne, médecin généraliste, relayer de façon massive cette information est criminelle. Selon lui, l’utilisation des e-cigarettes comme outil de sevrage tabagique doit être au contraire encouragée.

 

Un acharnement médiatique injustifié

Le Pr Bertrand Dautzenberg du service de pneumologie de l’Hôpital de la Salpêtrière à Paris crie à la manipulation. D’après lui, les études qui ont conduit à conclure à la dangerosité des e-cigarettes n’ont aucune valeur scientifique car les protocoles expérimentaux utilisés ne reflétaient pas la réalité des fumeurs de cigarettes électroniques.

Premièrement, les taux de nicotine utilisés étaient nettement supérieurs à l’exposition réelle des consommateurs, de plus pour le professeur, il n’est pas raisonnable de transposer des résultats obtenus à partir de souris sur l’homme. Pour ce docteur spécialisé dans les maladies respiratoires, la vape reste un moyen très efficace pour lutter contre le tabac. Il n’hésite d’ailleurs pas à prescrire à ses patients des e-cigarettes comme substitut de la cigarette.

Aujourd’hui, la presse condamne les informations soulignant la dangerosité du vapotage. Un fait assez inédit, en effet ces dernières années les médias avaient tendance à systématiquement dénigrer les dispositifs de vape. Dans l’intérêt du consommateur, il est impératif que l’indépendance des journaux vis-à-vis des firmes du tabac soit effective. Les faits publiés doivent être fiables et issus de différentes sources pour éviter un bad buzz.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.