Vaper pourrait présenter un risque pour les seniors

 Vaper pourrait présenter un risque pour les seniors

Si la vape apparaît comme une alternative saine au tabac, une étude pourrait remettre en cause cette image. Celle-ci fut menée par l’Université Queen Mary de Londres et publiée dans le European Respiratory Journal. Elle s’est intéressée à l’impact de la vapeur sur les voies respiratoires des seniors.

seniors

Son principal auteur, le professeur Jonathan Grigg, suppose que les vapoteurs, au même titre que les fumeurs, seraient vulnérables face au risque d’infections pulmonaires. Pour démontrer cela, les chercheurs ont étudié le taux de récepteurs de facteurs plaquettaires (RFAP) chez des vapoteurs. Ces cellules, tapissant et rendant collantes les voies respiratoires, entraînent l’accumulation de bactéries responsables de pneumocoques. Or, si on sait que les RFAP sont élevés chez les fumeurs, aucune étude ne s’était jusqu’alors chez les vapoteurs.

Jonathan-GriggLes résultats obtenus par Grigg et ses collègues, à partir de 17 seniors volontaires, démontrent une multiplication par trois des RFAP après utilisation de la vape. Les chercheurs mettent donc en garde les personnes sujettes à développer des infections pulmonaires.

 

Vape et sensibilité aux infections pulmonaires : une méthodologie controversée

L’objectif de cette étude était de démontrer une sensibilité aux infections respiratoires chez les vapoteurs. Au même titre que les fumeurs. Cependant, ses détracteurs, dont le professeur Hajek (directeur de l’Unité de recherche sur la dépendance au tabac) jugent « honteux » l’absence de comparaison entre ces deux modes de consommation. Ce dernier estime la méthodologie de cette étude imparfaite, avec un échantillon trop faible pour extrapoler ses résultats. Les résultats sont donc à prendre avec des pincettes.

De plus, pour le professeur Openshaw (Imperial College London), la vape reste bien moins nocive que le tabagisme. Le regret reste donc l’absence de comparaison entre vape et tabagisme. Comme le professeur Openshaw le souligne, les études sont bien plus nombreuses à démontrer les bienfaits de la vape que le contraire.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Copy link
Powered by Social Snap