L’Aiduce et Sovape demandent des comptes à l’AFP

afp

L’Aiduce et Sovape ont écrit à l’AFP pour dénoncer la publication d’informations « anxiogènes et fausses sur les produits du vapotage ». Selon les deux associations, l’AFP aurait relayé le 9 février des propos erronés et dénoncés par certains spécialistes. L’origine du courrier est une dépêche faisant état de risques de cancer associés à l’usage de la cigarette électronique. Ces risques auraient été mis en évidence par une étude réalisée par la Faculté de Médecine de l’Université de New York. L’Aiduce et Sovape déplorent que les propos aient été repris alors que cette étude semble avoir été effectuée avec des « manquements graves dans la démonstration ». Nous l’évoquions d’ailleurs récemment sur BlogVape.

En effet, elle porte sur des animaux développant spontanément des cancers. Elle ne donne aucune précision sur le dispositif de vapotage testé. L’étude affirme que les émissions produites par ce dernier sont des gaz alors qu’il s’agit d’un aérosol. Elle met en avant des risques considérés comme « au plus mineurs » par la grande majorité du corps scientifique, etc.

Une source d’inquiétude pour les adhérents de L’Aiduce et Sovape

afpLa parution des résultats de cette étude dans plusieurs médias (à l’état brut ou commentés) a inquiété de nombreuses personnes. Certains adhérents ont d’ailleurs contacté l’Aiduce et Sovape pour savoir s’ils ne devaient pas reporter leur tentative d’arrêt du tabac. D’autres se sont plaint d’être continuellement mis en garde par leur entourage. Les conséquences pourraient donc être lourdes en matière de santé publique.

C’est pourquoi les deux associations demandent à l’AFP de démentir ou de publier des réserves à propos de sa dépêche. Elles déplorent qu’à l’heure où la diffusion des « fake news » devient un véritable phénomène, l’AFP n’ait pas pris la peine de vérifier de façon plus approfondie les résultats de l’étude.