Un risque cardiovasculaire lié à la vape ?

Si la cigarette électronique séduit les utilisateurs, elle est toutefois loin de faire l’unanimité. Alors que la science lui reconnaît des bienfaits avérés, les opposants au vapotage ne sont pas de cet avis. L’un d’eux, Stanton Glantz, soutient d’ailleurs que cette nouvelle pratique doublerait le risque de faire une crise cardiaque.

risque

Ce dernier s’appuie sur une étude actuellement en cours de revue. Il a présenté les résultats lors de la conférence annuelle de la Society for Research on Nicotine and Tobacco. Basé sur une analyse transversale des données de la National Health Interview Survey entre 2014 et 2016, celle-ci s’est intéressée à la santé des américains. L’étude recense notamment les habitudes de tabagisme et/ou de vape, ainsi que la survenue d’une crise cardiaque au cours de la vie.

Un lien significatif aurait été mis en évidence entre le vape quotidienne et la survenue d’une crise cardiaque chez les répondants. Il n’en a pas fallu plus à Glantz pour conclure à un lien de cause à effet, accusant le vapotage d’accroître le risque de crise cardiaque. Encore soumise à revue, cette étude fait déjà couler beaucoup d’encre, notamment parmi les critiques scientifiques.

 

Sauf que les vapoteurs sont d’anciens fumeurs

Michael-SiegelC’est ce que dénonce le professeur Michael Siegel, de l’Université de Boston. Celui-ci déplore l’absence de suivi à long terme. Selon lui, les participants interrogés peuvent justement s’être tourné vers la vape suite à un incident cardiaque. Et non l’inverse.

Cette étude est également critiquée par Carl V. Philips, regrettant l’absence de chronologie entre la survenue de la crise cardiaque et le début de la vape. Ce lien est pourtant nécessaire pour affirmer des conclusions. Il ajoute que les données utilisées n’excluent pas le tabagisme comme pouvant être à l’origine de problèmes cardio-vasculaires.

Rappelons que les études sont nombreuses à démontrer l’absence de nocivité de l’e-cigarette, tant pour le cœur, les poumons ou les voies respiratoires. La cigarette électronique reste l’alternative privilégiée dans le sevrage tabagique, réduisant de 95 % les risques pour notre santé.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.