La vape, plus écologique que le tabac ?

Les fumeurs sont de plus en plus nombreux à investir dans une cigarette électronique. Alors que la plupart se mettent à la vape dans le but de se sevrer doucement du tabac, certains espère réaliser des économies. Mieux encore, vaper se révélerait moins nocif pour notre planète que la cigarette classique.

écologique

Sans être considérée comme un médicament, la vape est une alternative efficace au tabac traditionnel. Pour cette raison, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé admet qu’il s’agit d’une excellente aide au sevrage tabagique. Pourtant, de récentes lois incriminent cette méthode. En témoigne par exemple l’interdiction de vaper dans les lieux publics depuis le 1er octobre 2017. En effet, les autorités assimilent la cigarette électronique au tabac bien que les études scientifiques n’ont jamais pu démontrer ses effets toxiques.

Les fumeurs sont bien trop nombreux à laisser leurs mégots de cigarettes dans la nature. Il faut savoir qu’un seul de ces déchets a la capacité de polluer plus de 400 litres d’eau à lui tout seul et qu’il se décompose au bout de 12 ans ! Avec la vape, il n’y a évidemment pas ce genre de risque. La cigarette électronique ne laisse pas de paquets vides derrière elle, de feuilles ni de filtres. Par ailleurs, elle ne comporte aucun des 3 500 composants chimiques contenus dans sa version combustible, ceux-ci ayant la mauvaise réputation d’être cancérigènes et chimiques. De ce fait, la vapeur qu’elle projette dans l’atmosphère n’est pas chargée en particules polluantes. Elle ne rejette pas non plus de dioxyde de carbone. En dehors de celui généré naturellement à l’expiration bien sûr.

 

Quelques incertitudes dans la démarche écologique de la vape

La cigarette électronique n’est pas à usage unique, ce qui est un avantage certain pour le développement durable. Certes, elle fonctionne avec une batterie mais celle-ci se recycle lorsqu’elle est usée. Au lieu de la jeter dans les ordures ménagères, il suffit de la ramener auprès d’une enseigne de vapotage. D’autres questionnements concernent les e-liquides. Il convient de les choisir avec prudence pour privilégier les produits de qualité. Finalement, voici une nouvelle preuve que technologie et démarche écologique peuvent faire bon ménage !