Le snus, sujet controversé chez les footballeurs britanniques

Le monde du football fait actuellement parler de lui, notamment en Angleterre, et c’est le snus qui est au cœur de cette nouvelle polémique. Ce tabac en poudre connaît un véritable succès, notamment auprès des joueurs britanniques, n’en déplaise à ses détracteurs.

Le snus se présente comme un sachet de thé et contient du tabac à placer sous la lèvre supérieure. À la différence du tabac brûlé, il ne présenterait pas de risque cancérigène. Ce produit serait donc une parfaite alternative à la cigarette, chaque sachet délivrant l’équivalent en nicotine de trois cigarettes.

Photo FameFlynet UK

Si le snus est adopté par de nombreux sportifs, c’est qu’il permettrait de se détendre avant un match important. Danny Higginbotham, ancien joueur de Stoke et Southampton, l’a d’ailleurs utilisé durant sa carrière. Plus récemment, Jamie Vardy, joueur émérite de l’équipe d’Angleterre, a été photographié tenant une boîte de snus de la marque Thunder. C’est cette photo qui a lancé la polémique autour du snus.

 

Le snus : « voie royale vers le tabagisme » ?

Parmi les opposants au snus, Stanton Glatz, médecin spécialiste du tabac, est peut-être l’un des plus critiques. Celui-ci a affirmé que consommer du snus reviendrait à mettre du « poison dans sa bouche ». Selon lui, ce dispositif comporterait autant de risques cancérigènes que la cigarette traditionnelle. On notera que Glatz est très controversé et sujet à de sérieux problèmes en ce moment.

snus

Le problème, c’est que les stars du football représentent un exemple pour la jeunesse. Glantz estime donc que ce cliché pourrait encourager les plus jeunes à s’essayer au snus, ouvrant la voie vers le tabagisme. Il balaye ainsi l’argument en faveur d’une moindre nocivité du snus par rapport au tabac brûlé. Selon lui, que l’on « saute du dixième étage ou du 20ème, l’effet est le même ».

Devant ces propos, les défenseurs des alternatives au tabac, dont le snus et la cigarette électronique, ont évidemment réagit. S’appuyant sur une étude du Lancet démontrant l’absence de nocivité à long terme du snus, ils s’insurgent contre cette mauvaise publicité. Selon eux, il est primordial d’encourager le développer ces alternatives afin de lutter efficacement contre le tabac.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.